Syndromes tubéreux : une malformation des seins

Concilio - Syndromes tubéreux : une malformation des seins

Le saviez-vous ?

La pose de prothèses mammaires est l’une des interventions la plus pratiquée dans le monde, avec près d’1,8 millions de procédures en 2013 (source ISAPS).

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de chirurgie plastique.

Que sont les seins tubéreux ?

Parmi les malformations de la poitrine, les seins tubéreux se caractérisent par une anomalie, dont on ignore encore la cause. Ce trouble qui apparaît durant la puberté donne aux seins une forme de tubercule, d’où son nom. D’autres signes comme l’asymétrie mammaire, une aréole tombant vers le bas ou surdimensionnée, l’hypertrophie ou l’hypoplasie mammaire, voire la présence de vergetures importantes peuvent mener au diagnostic des seins tubéreux.

Face à ces divers symptômes, les syndromes tubéreux sont généralement mal vécus par les femmes, d’autant plus que ce défaut touche les adolescentes en pleine puberté et découverte de leur féminité. Heureusement, les techniques chirurgicales destinées à estomper les signes flagrants de cette malformation sont couramment pratiquées.

Quand avoir recours à une opération ?

Le diagnostic des syndromes tubéreux peut être posé dès l’apparition des seins. Cependant, il faut attendre la fin de leur croissance et la puberté pour prévoir une opération chirurgicale à la fois esthétique et réparatrice. Classiquement, une telle intervention peut être réalisée au minimum 3 ans après les premières règles. Toutefois, rien n’empêche de la retarder pour plus tard dans la vie d’adulte.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Comment se déroule l’opération ?

Les techniques d’intervention varient selon le stade des seins tubéreux, dont on en distingue 3 :

  • Stade 1 : forme la plus fréquente de la pathologie, elle se manifeste par l’aréole qui pointe vers le bas ou en dedans. Seule la partie inféro-interne est absente.
  • Stade 2 : tout le segment inférieur du sein est absent. L’aréole pointe vers le bas.
  • Stade 3 : les zones supérieures et inférieures du sein peuvent être absentes. La base mammaire est totalement rétrécie et le sein prend l’aspect d’un tube.

Selon le stade, l’intervention s’accompagne de la pose d’implants mammaires pour offrir un joli galbe et apporter du volume à la poitrine. Dans certains cas, une réduction mammaire est effectuée pour obtenir des seins en harmonie avec la morphologie du corps de la patiente.

Avant de passer au bloc, cette dernière doit obligatoirement prendre rendez-vous avec son chirurgien pour l’informer de ses attentes et recevoir les informations nécessaires relatives à sa prochaine opération.

Réalisée sous anesthésie générale, l’intervention dure en moyenne 1 à 2 heures. Il faut également prévoir une hospitalisation de 2 jours maximum. La poitrine prend sa forme définitive au bout de six mois.

Quelles sont les conséquences de l’opération ?

L’intervention ne présente aucune conséquence désavantageuse sur une éventuelle future grossesse ou l’allaitement du nourrisson et n’entrave pas le dépistage du cancer du sein. N’hésitez pas à aborder le sujet avec votre chirurgien.

446 chirurgiens plastiques recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.