Perforation diastatique du caecum, suite à une occlusion du colon

Concilio - Perforation diastatique du caecum, suite à une occlusion du colon

Le saviez-vous ?

Spécialité chirurgicale, la chirurgie viscérale traite principalement les pathologies affectant les organes abdomino-pelviens.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de chirurgie viscérale.

Généralités

Étymologiquement, « diastatique » vient du grec ancien « diastasis » qui signifie séparation ou écartement. La perforation diastatique du caecum survient à la suite d’une distension subaiguë du colon droit, peu importe la cause. Le plus souvent, il y a une obstruction dans le colon colon d’aval (colon transverse, colon gauche, colon sigmoïde, rectum) entraînant une distension progressive du colon d’amont pouvant conduire à l’éclatement du caecum. Cette survenue est généralement facilitée par une valvule de Bauhin continente. De ce fait, le flux iléo-colique ne permet plus au grêle d’être le vase d’expansion pour le contenu du colon.

La perforation diastatique touche essentiellement le caecum car c’est la zone du colon qui a le plus grand diamètre.

Diagnostic de la perforation diastatique du caecum

À l’examen radiologique, le professionnel de santé constate une brèche sur la paroi antérieure du caecum qui entraîne un pneumopéritoine massif. La perforation diastatique du caecum sur occlusion mécanique basse avec valvule de Bauhin continente est confirmée par la coexistence d’un syndrome occlusif organique colique et d’un large pneumopéritoine.

Le scanner, quant à lui, montre en général :

  • un épanchement péritonéal stercoral et gazeux
  • une brèche dans la paroi du caecum distendu accompagné de signes de souffrance pariétale
  • une lésion sténosante en aval du caecum
  • une distension reflexe des anses grêles associée

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Traitement de la perforation diastatique du caecum

D’abord, il faut rappeler que la perforation diastatique du caecum est une complication d’un obstacle au transit. Son traitement passe inéluctablement par le traitement de cet obstacle.

En cas de tout syndrome occlusif il faudra une hospitalisation et le traitement doit inclure :

  • la pose d’une sonde gastrique d’aspiration
  • l’administration éventuelle des antibiotiques en cas de péritonite par exemple
  • la correction des troubles hydro-électrolytiques

Le traitement chirurgical s’impose toujours en cas de perforation diastatique du colon :

  • Il faut laver la cavité péritonéale
  • Résection de tout segment digestif nécrosé.
  • Il est donc nécessaire de lever l’obstacle. Si cette opération est irréalisable (cancer colique inextricable par exemple), il faut passer par une dérivation externe en amont de l’obstacle par colostomie ou iléostomie.

1305 chirurgiens recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.