L’œsophagite peptique ou reflux gastro-œsophagien

Concilio - L’œsophagite peptique ou reflux gastro-œsophagien

Le saviez-vous ?

Les maladies de l’appareil digestif concerne une personne sur cinq en France, et représentent le premier motif d’hospitalisation.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de gastro-entérologie.

Les manifestations

L’œsophagite peptique est une complication fréquente du reflux gastro-œsophagien (RGO). Le RGO se manifeste le plus souvent par un pyrosis se traduisant par une sensation de brûlure partant de l’estomac vers la bouche. Cette sensation survient notamment lorsque le patient est allongé. Des régurgitations acides suffisent pour diagnostiquer un reflux gastro-œsophagien. Dans certains cas, le patient éprouve des douleurs gastriques accompagnées d’une mauvaise haleine. Des symptômes indirects comme des douleurs thoraciques, un enrouement, une gingivite ou des troubles du sommeil peuvent apparaître, mais des examens complémentaires sont nécessaires pour confirmer une œsophagite peptique.

L’œsophagite peptique également peut se manifester par une douleur thoracique. Dans ce cas, il faut également évoquer d’autres diagnostiques tels que l’angor ou l’infarctus du myocarde.

Chez les nourrissons, le RGO est fréquent, surtout au cours des premiers mois, en raison de l’adaptation de son système digestif.

Les examens

Une endoscopie digestive haute est réalisée pour vérifier la présence ou non d’une lésion œsophagienne.

Une pH-métrie œsophagienne peut également déceler un RGO. Une sonde est introduite par le nez afin de mesurer le pH de l’œsophage. Un pH inférieur à 4 est un signe sans équivoque de RGO.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Le traitement

Dans la majorité des cas, le médecin prescrit des anti-acides comme les émulsions de sels d’aluminium ou de magnésium. Des inhibiteurs de la pompe à protons sont également prescrits, mais la dose varie selon la gravité de la maladie. Des études ont aussi révélé que certains modes de vie et aliments favorisent le RGO. Ainsi, le tabac, les boissons alcoolisées, les aliments gras, le café sont à consommer avec modération ou à proscrire. En revanche, les tomates, les agrumes, les oignons, les avocats, la canneberge, la fève de soja, les dattes, les épinards, le raisin, les olives noires et les jus de fruits ou de légumes frais sont à privilégier. Le lait serait également efficace pour neutraliser les reflux acides.

La chirurgie est proposée en cas d’œsophagite sévère, résistante au traitement médical et en cas de complication hémorragique.

1005 gastro-entérologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.