Pyrosis : brûlure de l’œsophage

Concilio - Pyrosis : brûlure de l’œsophage

Le saviez-vous ?

Les maladies de l’appareil digestif concerne une personne sur cinq en France, et représentent le premier motif d’hospitalisation.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de gastro-entérologie.

Généralités

Le pyrosis correspond à un reflux acide et douloureux en provenance de l’estomac, pouvant atteindre la bouche. Le pyrosis est le symptôme principal du reflux gastro-œsophagien (RGO). Il est à l’origine des douleurs caractéristiques et traçantes qui parviennent derrière le sternum. Celles-ci sont accentuées par la position penchée en avant et sont plus courantes chez la femme enceinte (pression mécanique de l’estomac par le fœtus) et les personnes obèses.

Causes

Le pyrosis est consécutif à la remontée du contenu gastrique dans l’œsophage.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Diagnostic

Chez une personne de moins de 50 ans, en l’absence de signes d’alertes (fatigue importante, perte de poids, vomissement de sang) et de signes extra-digestifs (toux par exemple), aucun examen complémentaire n’est nécessaire, le diagnostic est clinique et un traitement d’épreuve est débuté.

Dans les autres cas, le diagnostic consiste dans un premier temps en une fibroscopie gastrique. Elle permet de déterminer l’origine du pyrosis ainsi que son impact sur l’œsophage. D’autre part, la pH-métrie œsophagienne sur 24 heures sert à déceler la présence de reflux acides et de les confronter aux signes ressentis par le sujet. C’est un examen réalisé après la mise en place d’une sonde naso-gastrique, raccordée à des capteurs externes en vue d’enregistrer les variations de pH au cours des 24 heures.

Traitement

Le pyrosis est facile à prendre en charge, et inclut des règles hygiénodiététiques. Après un repas, il est conseillé de ne pas s’allonger. Le tabac est à proscrire. D’autre part, des médicaments comme le pansement gastrique ou l’antiacide peuvent être recommandés. Les inhibiteurs de la sécrétion d’acide gastrique tels que l’antihistaminique H2 et l’inhibiteur de la pompe à protons se révèlent également très efficaces.

Complications

Dans la majorité des cas, le reflux gastro-œsophagien est anodin et ne présente aucun signe de gravité. Toutefois, il peut se compliquer et engendrer une inflammation de la muqueuse de l’œsophage (œsophagite peptique). Dans sa forme sévère, cette œsophagite peut faire suite à un ulcère de l’œsophage, un rétrécissement du bas de l’œsophage, des hémorragies digestives, voire un cancer de l’œsophage.

Signes de gravité

Les facteurs de gravité du pyrosis incluent l’apparition de douleurs à la déglutition, une voix enrouée qui entrave la parole, une toux sèche récidivante, une grande fatigue, une perte de poids.

1005 gastro-entérologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.