Hystéroscopie : examen consistant à visualiser l’intérieur de l’utérus

Concilio - Hystéroscopie : examen consistant à visualiser l’intérieur de l’utérus

Le saviez-vous ?

Plus de 20% des françaises âgées de 16 à 60 ans n’ont pas profité d’un suivi gynécologique depuis au moins deux ans.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques gynécologie et obstétrique.

Classification de l’hystéroscopie

L’hystéroscopie peut être diagnostique ou opératoire.

Comme son nom le laisse sous-entendre, l’hystéroscopie diagnostique est une opération qui consiste à poser des diagnostics pour ensuite envisager des traitements. Rarement risquée, elle est très précise. Elle permet au professionnel de santé de confirmer ou d’infirmer l’existence des anomalies, d’une tumeur, d’une obstruction, d’une malformation, des signes d’infection ou d’inflammation, d’un fibrome, etc. Généralement, elle est prescrite dans les cas de saignements et douleurs gynécologiques, infertilité ou de fausses couches successives. Le geste peut être un peu désagréable mais il n’est pas douloureux.

L’hystéroscopie opératoire ou chirurgie intra-utérine consiste à introduire de la même façon dans l’utérus une petite caméra mais également des mini-instruments permettant le traitement de pathologies variées. Effectuée par un professionnel expérimenté, cette opération est rarement risquée. Elle permet par exemple la résection de polype ou de fibromes ou l’ablation d’adhérences aussi appelées synéchies.Enfin, l’hystéroscopie peut permettre d’effectuer des prélèvements pour analyse.

Déroulement d’une hystéroscopie

L’hystéroscopie dure en moyenne 20 minutes. Elle n’est pas agréable, mais ne provoque quasiment pas de douleur sauf dans le cadre d’une chirurgie intra-utérine. Dans ce cas, le recours à une anesthésie générale est nécessaire.

L’hystéroscopie se pratique en dehors de la période des règles, de préférence durant la première phase du cycle. Elle s’effectue dans des blocs et des conditions stériles.

Après la pose d’un speculum, le gynéco-obstétricien désinfecte le col puis il introduit l’endoscope dans l’orifice du col utérin et le déplace dans la cavité utérine pour une exploration complète. Il déplisse les parois de l’utérus en le gonflant avec du sérum physiologique pour une meilleure visibilité.

Quelques jours après l’opération, vous observerez des petits saignements. Le médecin vous détaillera ses constatations et enverra rapidement à votre médecin gynécologue un compte rendu définitif. Il revient à ce dernier de vous éclairer sur les résultats et les conduites à adopter.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Se préparer à une hystéroscopie

La première préparation est psychologique. Sachez que les risques associés à l’hystéroscopie sont minimes. On a vu qu’elle est indolore, il n’y a ni ouverture ni cicatrice. Dans la littérature médicale, on a rapporté cependant certaines complications principalement après une hystéroscopie opératoire :

  • une infection de l’utérus
  • une perforation utérine, digestive ou urinaire nécessitant une cœlioscopie
  • un saignement sévère nécessitant une transfusion
  • un risque anesthésique dans le cadre d’une anesthésie générale

L’hystéroscopie diagnostique ne nécessite guère des préparations spéciales. Buvez et mangez normalement, car cette opération n’exige pas que vous soyez à jeun. Avant l’opération il est impératif de faire part au médecin de vos antécédents chirurgicaux et médicaux, vos allergies, la date de vos dernières règles.

1559 gynécologues obstétriciens recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.