Greffe de la moelle osseuse : thérapie reposant sur la transplantation de moelle

Concilio - Greffe de la moelle osseuse : thérapie reposant sur la transplantation de moelle

Le saviez-vous ?

En 2015, le nombre de nouveaux cas de cancers diagnostiqués en France était estimé à 384 442 (210 082 hommes et 173 560 femmes).

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

 

Présentation

La greffe de moelle osseuse est une technique permettant de traiter un sujet souffrant d‘une dégradation de ce type de tissus. L’intervention consiste à injecter de la moelle osseuse d’un individu sain au patient. Cette greffe donne la possibilité de réaliser une radiothérapie et une chimiothérapie à des doses massives. Ces traitements risqués améliorent nettement les chances de survie du patient à travers une rémission significative ou la guérison complète. Ils permettent aussi de bénéficier des avantages de « l’effet greffe contre tumeur » grâce aux lymphocytes T du donneur.

À forte dose, la radiothérapie et la chimiothérapie sont très toxiques pour les cellules contenues dans le sang. La greffe aide ainsi la moelle osseuse à se régénérer afin de maintenir la quantité de ce type de cellules dans l’organisme. Il existe deux types de transfert de moelle osseuse : l’autogreffe, se servant de la moelle du patient prélevée dans une zone saine et l’allogreffe, utilisant un greffon médullaire venant d’un donneur sain dont le HLA est compatible avec celui du receveur. Dans ce dernier cas, l’histocompatibilité (compatibilité HLA) entre les deux sujets est un facteur déterminant pour la réussite du traitement.

Rôle de la moelle osseuse

La moelle osseuse est techniquement un tissu se trouvant dans les grands os tels que le tibia, le fémur, le bassin… Il en existe deux types, la moelle blanche contenue dans la diaphyse des os longs (humérus, tibia, fémur, etc.) et la moelle rouge hématopoïétique. Cette dernière se trouve dans les os courts (scaphoïde, cuboïde, etc.) ou plats (sternum, omoplate, os iliaque, etc.) et dans l’épiphyse des os longs où sont produites différentes cellules du sang. Le système hématopoïétique est le siège de la fabrication des plaquettes ainsi que des globules rouges et blancs.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Les anomalies indiquant la nécessité d’une greffe

Essentiellement utilisée en onco-hématologie, la greffe peut s’avérer nécessaire lorsque les cellules de la moelle d’un sujet ne remplissent plus correctement leur fonction. Différentes maladies du sang (hémopathies) peuvent être à l’origine de ce dysfonctionnement, notamment :

  • l’aplasie médullaire, un arrêt de production de l’ensemble des lignées cellulaires du sang (globules rouges, blancs et plaquettes)
  • en cas de leucémie, les cellules produites par la moelle ne sont pas opérationnelles
  • en cas de lymphome envahissant la moelle osseuse, le cancer affecte la production de globules blancs, rouges et plaquettes

Le déficit des cellules fabriquées au niveau de la moelle peut provoquer différents troubles comme :

  • les anémies, dans le cas d’une carence en globule rouge
  • une neutropénie, si le nombre de globules blancs est insuffisant (engendrant une faiblesse du système immunitaire et une prédisposition aux infections)
  • une thrombopénie, dans le cas d’un manque de plaquette (entraînant un risque de saignement et différents problèmes hémorragiques)

L’autre indication de la greffe de moelle osseuse est la résistance de la maladie cancéreuse aux premières lignes de traitement, nécessitant une chimiothérapie à forte dose pour pouvoir la combattre efficacement. Cette chimiothérapie forte dose est à son tour responsable d’une aplasie médullaire durable, c’est pourquoi la greffe de moelle osseuse permet dans ce cas de palier aux déficits des différentes lignées cellulaires hématopoiétiques.

1112 oncologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.