Rhinorrhée : écoulement provenant du nez

Concilio - Rhinorrhée : écoulement provenant du nez

Le saviez-vous ?

La répétition des infections de la sphère ORL peut conduire à des maladies chroniques.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques ORL.

 

Généralités

La rhinorrhée est un écoulement de sécrétions, claires ou infectées, par le nez. C’est le symptôme du « nez qui coule ». Cette rhinorrhée peut être antérieure (l’écoulement passe en avant par les fosses nasales) ou postérieur (sensation d’écoulement dans la gorge, surtout en position allongée). Les origines de ce symptôme sont multiples, allant du simple rhume à la sinusite infectée, en passant par l’allergie. C’est un des mécanismes de protection de la muqueuse nasale.

Diagnostic étiologique

Les causes les plus fréquentes rencontrées de la rhinorrhée sont les rhinites infectieuses ou allergiques, très souvent saisonnières, liées au froid et d’origine virale. Il existe alors une inflammation de la muqueuse nasale à cause d’agents pathogènes, ou d’allergènes présents dans l’air, ou encore d’agents irritants (fumée de cigarette, pollution…).

Pourquoi être bien accompagné est primordial en cas de maladie ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Examens médicaux

Le diagnostic de la rhinorrhée est clinique. On s’attache à caractériser l’écoulement (clair en faveur d’une rhinite ou d’une allergie, purulent en cas d’infection, parfois sanglant en cas de rhinite chronique..) et son abondance. On évalue un retentissement sur la respiration et la présence d’une toux associée, d’un asthme qui peut être alors exacerbé, ou d’infections répétées des bronches. La rhinoscopie antérieure puis la nasofibroscopie sont essentielles pour déterminer le type de rhinite présente et adapter le traitement au mieux.

En cas de suspicion d’infection, telle qu’une sinusite, le diagnostic est posé sur un scanner. Le scanner permet aussi de rechercher une participation sinusienne à un tableau de rhinite chronique. En effet, les cavités sinusiennes ne peuvent pas être visualisées lors de la fibroscopie, il convient donc de compléter l’examen par l’imagerie.

La réalisation d’un bilan allergologique et pneumologique est indiquée dans certains cas, notamment quand on suspecte une ou des allergies ou un asthme. Les patients asthmatiques sont souvent plus fréquemment atteints de rhinite.

Signes cliniques

Les patients atteints d’une rhinorrhée sont gênés par un écoulement intempestif. Un prurit, des éternuements, des douleurs ou une fièvre orientent le diagnostic étiologique.

Traitement

Le traitement de ce symptôme repose sur le traitement de la cause (antibiothérapie si sinusite, lavages de nez en cas de rhinite, éviction ou désensibilisation en cas d’allergie).

Des traitements symptomatiques visant à diminuer l’abondance des sécrétions seront mis en place après avoir éliminé toute urgence infectieuse ou chirurgicale.

851 ORL recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.