Spirométrie : test de mesure de la fonction ou de la capacité pulmonaire

Concilio - Spirométrie : test de mesure de la fonction ou de la capacité pulmonaire

Le saviez-vous ?

Aujourd’hui, les maladies respiratoires sont responsables de 12% des décès et les infections respiratoires sont la première cause d’absentéisme chez les adultes jeunes.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Intérêt de la spirométrie

La spirométrie vise à explorer votre fonction ventilatoire en mesurant les volumes d’air mobilisés par les actions respiratoires, et les débits ventilatoires. Aide au diagnostic, la spirométrie sert à dépister de manière précoce les maladies pulmonaires, ou encore à assurer leur suivi.

Très précise, la spirométrie est prescrite pour :

  • diagnostiquer une affection respiratoire
  • effectuer un diagnostic différentiel d’une affection soupçonnée
  • dépister des maladies au stade précoce ou en amont de la survenue des signes cliniques
  • établir votre condition générale
  • préparer une chirurgie abdominale ou thoracique
  • établir un diagnostic différentiel de l’affection des cordes vocales
  • évaluer le retentissement sur la ventilation d’une maladie neuro-musculaire
  • surveiller les travailleurs exposés à des produits susceptibles d’altérer la fonction ventilatoire

Voir aussi : Exploration fonctionnelle respiratoire (EFR)

Classification de la spirométrie

La spirométrie se décline sous deux principaux types : simple et forcée. La différence réside surtout dans les résultats obtenus.

Dans la spirométrie simple, appelée aussi « courbe débit-volume », sont mesurés :

  • Des volumes :
    • le volume de réserve inspiratoire (VRI)
    • le volume de réserve expiratoire (VRE)
    • le volume courant (VC)
    • la capacité vitale (CV) lente (CVL) ou forcée (CVF)
  • Des débits :
    • le volume expiratoire maximal à la première seconde (VEMS)
    • le DEMM 25-75

Et est calculé le rapport de Tiffeneau (VEMS/CVL)

Les résultats permettent :

  • d’affirmer un trouble ventilatoire obstructif (TVO) : défini par un rapport de Tiffeneau < 0,7. Les causes les plus fréquentes sont l’asthme, la BPCO, la dilatation des bronches
  • de suspecter un trouble ventilatoire restrictif : si la CVF est abaissée. Mais le résultat doit alors être complété par une mesure de la capacité pulmonaire totale, au cours d’une EFR.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Déroulement de la spirométrie

Indolore, nécessitant la participation active du patient, la spirométrie dure au maximum 10 minutes. En portant un pince-nez, vous inspirez profondément dans un embout buccal. Après, vous expirez le plus fort possible et le plus longtemps possible, jusqu’à vider aussi complètement que possible vos poumons. Enfin, vous inspirez profondément à nouveau. Ces étapes sont répétées au minimum trois fois, au maximum huit. Dans certains cas, le médecin vous donnera un médicament à inhaler pour ensuite répéter le test et vérifier si vos poumons ont répondu au médicament (TVO réversible dans le cas de l’asthme).

Concernant la préparation au test, il serait préférable que :

  • vous arrêtiez de fumer une heure avant le test
  • vous ne buviez pas d’alcool 4 heures avant le test
  • vous évitiez les repas lourds deux heures avant le test
  • vous portiez des vêtements amples
  • vous vous reposiez 30 minutes avant le test
  • vous conveniez avec votre médecin de la prise ou non de votre traitement inhalé habituel avant le test

879 pneumologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.