La bronchiolite : une maladie virale du nourrisson

Concilio - La bronchiolite : une maladie virale du nourrisson

Le saviez-vous ?

La bronchiolite touche chaque hiver environ 30% des nourrissons dont plus de la moitié sont des enfants de moins de 6 mois.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Qu'est-ce que la bronchiolite ?

Chaque automne, la bronchiolite revient en force. Aussi appelée broncho-alvéolite, cette maladie infantile infectieuse est principalement due au virus respiratoire syncytial (VRS) et plus rarement à d’autres virus, dont la grippe. Extrêmement contagieuse, elle affecte les petites bronches de l’appareil respiratoire. La formation de mucus obstrue leur paroi et l’inflammation les épaissit, occasionnant une détresse respiratoire. Les enfants de moins de 2 ans sont les plus touchés. Chez les adultes, le VRS provoque de simples rhinopharyngites.

Comment se manifeste la bronchiolite ?

Elle commence par un simple rhume. Les bébés ont le nez bouché et parfois un peu de fièvre. Au fur et à mesure que l’infection s’étend aux bronchioles, la toux s’installe et la respiration devient difficile et même sifflante. Il faut immédiatement consulter un médecin qui jugera de la nécessité de se rendre aux urgences. Le plus souvent sans gravité, la maladie peut évoluer vers une forme sévère dans 1 à 2 % des cas.

Ainsi, il est primordial de consulter dès que les bébés se fatiguent, s’essoufflent ou s’interrompent fréquemment en tétant, ou s’ils refusent de s’alimenter ou présentent un teint moins rose (cyanose). Il est impératif de consulter pour les nourrissons de moins de 3 mois, ceux qui souffrent d’une maladie respiratoire ou d’une cardiopathie, les immunodéprimés ou les anciens prématurés ou les bébés de petit poids. En cas d’hospitalisation, ils bénéficieront de traitements adaptés et d’une surveillance respiratoire et cardiaque.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Comment traite-t-on la maladie ?

Les parents doivent laver le nez de leur enfant avec du sérum physiologique, avant de lui donner le biberon ou la tétée afin qu’il puisse boire correctement. Il est aussi conseillé de fractionner ses repas en lui faisant boire de petites quantités plusieurs fois. Relever le haut de son corps pendant le sommeil l’aidera à mieux respirer. Du paracetamol peut être prescrit en cas de fièvre.

La kinésithérapie respiratoire n’est pas systématique, sa pertinence est discutée au cas par cas.

Traitements à éviter

Les sirops contre la toux sont inutiles et peuvent être dangereux, car ils empêchent les bébés de tousser et d’expulser le mucus qui encombre leurs bronches. Les mucofluidifiants et mucorégulateurs risquent de trop le fluidifier et même d’accentuer le spasme des bronches. Les bronchodilatateurs ne sont pas indiqués.

879 pneumologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.