Cyanose

Concilio - Cyanose

Le saviez-vous ?

Aujourd’hui, les maladies respiratoires sont responsables de 12% des décès et les infections respiratoires sont la première cause d’absentéisme chez les adultes jeunes.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Généralités

La cyanose est un symptôme clinique caractérisé par la coloration bleutée (ou mauve) de la peau et des muqueuses. Cette teinte atypique révèle la présence de plus de 5 g/100 ml d’hémoglobine désoxygénée dans le sang du sujet. Elle peut ainsi correspondre à une diminution du taux d’oxygène dans le sang (hypoxémie) ou bien plus rarement, à une élévation du taux d’hémoglobine (polyglobulie).

En l’absence de polyglobulie, qui doit être systématiquement recherchée, la cyanose est souvent un symptôme caractéristique d’une insuffisance respiratoire hypoxique sévère.

Formes et causes

L’anomalie se présente habituellement sous deux formes distinctes : la cyanose centrale et la cyanose périphérique.

  • La forme centrale est due à une hypoxie, liée à un mauvais enrichissement en oxygène du sang à l’étage pulmonaire. La cyanose est généralisée (peau et muqueuses), chaude, aggravée par l’effort. La PaO2 (sur les gaz du sang) et la saturation en oxygène (SaO2) sont basses.
    Elle peut être provoquée par deux types de problèmes :

    • Une pathologie pulmonaire sévère, quelle qu’en soit la cause : insuffisance respiratoire aiguë ou chronique, embolie pulmonaire, infection, etc.
    • Une anomalie circulatoire avec shunt droite-gauche : la circulation cardiaque anormale court-circuite le passage par les poumons. C’est le cas des cardiopathies congénitales (notamment la tétralogie de Fallot) ou acquises, impliquant par exemple une communication interventriculaire. Ce type de problème mélange le sang des artères avec le sang circulant dans les veines et perturbe les cycles d’oxygénation de l’hémoglobine
  • La forme périphérique, en revanche, est définie par une désaturation veineuse, n’est pas liée à une hypoxie, mais à un ralentissement circulatoire le plus souvent localisé. PaO2 et SaO2 sont normales. La cyanose, froide, est surtout cutanée, épargnant les muqueuses. Le phénomène est dû à une augmentation anormale de l’extraction de l’oxygène par les tissus. L’élévation de l’extraction est notamment la conséquence logique de la stagnation du sang liée à une insuffisance circulatoire. Les causes sont un état de choc (vasoconstriction et augmentation de l’extraction d’oxygène) ou une obstruction vasculaire. Dans le syndrome cave supérieur par exemple, la cyanose est localisée au niveau des zones drainées par la veine cave supérieure.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Prise en charge

Le traitement d’une cyanose correspond au traitement du trouble à l’origine de l’hypoxémie. De ce fait, il est important de diagnostiquer l’affection sous-jacente avant de pouvoir régler le problème. Si la cause est grave, la cyanose est souvent brutale, associée à des signes respiratoires aigus : le patient doit être immédiatement hospitalisé et pris en charge d’urgence.

Des examens complémentaires sont nécessaires si la cause de l’anomalie ne semble pas présenter un danger imminent pour la vie du sujet. De plus, cette situation exclut d’emblée les pathologies affectant les fonctions vitales majeures, le système respiratoire et la circulation générale. Dans ce cas, il s’agit le plus souvent de problèmes veineux (varices, jambes lourdes, etc.).

879 pneumologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.