Bronchite : une inflammation de la muqueuse respiratoire

Concilio - Bronchite : une inflammation de la muqueuse respiratoire

Le saviez-vous ?

Chaque année, dix millions de bronchites aiguës sont diagnostiquées en France, surtout en automne et en hiver. Les enfants et nourrissons ne sont pas épargnés.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Les causes de la maladie

Elle est virale dans 90 % des cas chez le sujet sain.

Elle est plus souvent bactérienne chez le fumeur, le patient porteur d’une BPCO (exacerbation) ou le patient fragile.

Les symptômes

Se développant en deux temps, les symptômes de la bronchite incluent :

  1. une phase sèche : fièvre, maux de tête, douleurs musculaires
  2. une phase humide : toux grasse, expectoration séro-muqueuse

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Diagnostic

  • Il est essentiellement clinique, devant un tableau typique
  • Une radiographie pulmonaire est parfois prescrite pour éliminer une pneumopathie
  • Il n’y a pas lieu de réaliser de bilan infectieux en première intention

Le traitement

La bronchite aiguë virale, maladie banale et bénigne chez le sujet sain, ne requiert généralement pas de traitement médical ou d’hospitalisation et s’améliore spontanément en 1 à 2 semaines. Une toux persistant plus de 3 semaines doit faire évoquer une coqueluche.

Des antibiotiques sont parfois administrés pour soigner une bronchite bactérienne :

  • qui survient généralement sur un terrain à risque (maladie respiratoire sous-jacente comme la BPCO ou l’asthme, âge extrême, immunodéficience)
  • lorsque l’évolution n’est pas favorable, et que l’expectoration redevient purulente

Les médicaments pour réduire la fièvre (paracetamol) sont aussi prescrits si nécessaire.

Les antitussifs, les mucorégulateurs et les bronchodilatateurs ne sont pas indiqués.

Des bronchites à répétition dans l’enfance peuvent entraîner des séquelles (dilatation* des bronches, BPCO*).

879 pneumologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.