Talcage pleural ou pleurodèse

Concilio - Talcage pleural ou pleurodèse

Le saviez-vous ?

Aujourd’hui, les maladies respiratoires sont responsables de 12% des décès et les infections respiratoires sont la première cause d’absentéisme chez les adultes jeunes.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Généralités

Le talcage pleural est une technique de soudure entre eux des deux feuillets de la plèvre : le feuillet viscéral, qui enveloppe le poumon, et le feuillet pariétal qui tapisse la face interne de la cage thoracique.

Egalement appelée symphyse pleurale, ou pleurodèse, cette soudure consiste à encoller les deux feuillets de la plèvre par pulvérisation de talc dans la cavité pleurale.

Indications

La technique est indiquée en cas d’épanchement pleural liquidien (pleurésie) récidivant, notamment néoplasique, ou en cas de pneumothorax récidivant, controlatéral ou bilatéral.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Modalités

Le talcage est réalisé en fin de pleuroscopie, après évacuation du liquide en cas d’épanchement liquidien : quelques grammes de talc poudre stérile sont projetés sur la plèvre pariétale. Puis un drain est laissé en place. Le taux de réussite est supérieur à 90 %.

Le talc a un effet irritant sur la plèvre. Les deux feuillets pleuraux cicatrisent au contact l’un de l’autre et restent ainsi soudés, empêchant le pneumothorax ou l’épanchement liquidien de se reproduire.

Si l’état du patient ne permet pas une pleuroscopie, une solution palliative consiste à injecter par le drain du talc en suspension. Les échecs sont nombreux.

879 pneumologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.