Pneumothorax : de l'air dans l'espace pleural

Concilio - Pneumothorax : de l'air dans l'espace pleural

Le saviez-vous ?

Dans 75% des cas, le pneumothorax concerne les hommes jeunes (environ 35 ans), grands et minces. Le risque est particulièrement élevé chez les sujets atteints d’une maladie pulmonaire.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Qu’est-ce que le pneumothorax ?

C’est le décollement plus ou moins étendu de la plèvre, avec interposition d’air entre les deux feuillets (viscéral et pariétal). Il peut survenir de manière spontanée, suite à un traumatisme ou survenir dans le contexte d’une pathologie pulmonaire.

La classification

  • Pneumothorax spontané
    C’est le plus fréquent. Survenant généralement brutalement, il se manifeste par de la toux, une dyspnée et une douleur thoracique ou scapulaire souvent intense. Il peut survenir au repos, mais est souvent favorisé par un effort physique à glotte fermée (port de charges lourdes).
    Les personnes à risques sont les hommes jeunes longilignes, dont le sommet des poumons peut présenter des petites bulles ou des « blebs » susceptibles d’éclater, créant une brèche broncho-pleurale.
    Le tabagisme multiplie par 20 le risque de pneumothorax.
    Selon l’étendue et la tolérance, le traitement consiste en un drainage ou un simple repos avec surveillance (l’air sera évacué naturellement de la cavité pleurale). Le risque de récidive dans les 6 mois à deux ans est estimé à 30 %.
  • Pneumothorax secondaire
    • au décours de diverses affections pulmonaires : BPCO avec emphysème, asthme, maladies interstitielles, nécroses pulmonaires (infection, cancer, embolie)
    • iatrogène : après une ponction, une biopsie, une pose de cathéter sous-clavier, ou en cas de ventilation mécanique
    • traumatique : plaie transfixiante, fracture de côte, traumatisme fermé du thorax.
  • Cas particuliers :
    • Pneumothorax suffocant compressif : si la quantité d’air accumulée dans l’espace pleural est importante, et surtout s’il existe une brèche broncho-pleurale, cela peut entraîner une suffocation par pression sur les poumons et/ou déplacement des organes avoisinants, avec risque vital. L’air infiltré dans la cavité pleurale doit être évacué en urgence.
    • Pneumothorax cataménial : forme récidivante féminine secondaire à une endométriose thoracique.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


D’autres symptômes

En plus d’une douleur thoracique latéralisée, subite et violente gênant la respiration, on note :

  • une fréquente angoisse
  • une toux sèche
  • une cyanose
  • une tachycardie
  • une respiration accélérée
  • une difficulté à parler

Le traitement

  • pneumothorax minime et bien toléré, sur poumon sain : repos et surveillance
  • pneumothorax mal toléré, signes de gravité, terrain fragile, bilatéral : drainage d’emblée en urgence
  • pneumothorax de moyenne importance, ou complet sur poumon sain, bien toléré : tenter une exsufflation à l’aiguille (consiste à introduire une aiguille dans la cavité pleurale pour aspirer l’air).

La prévention des récidives (en cas de 2e récidive homolatérale, ou de premier pneumothorax controlatéral) passe par une symphyse (soudure définitive des deux feuillets pleuraux) par thoracoscopie. L’arrêt du tabac est conseillé.

879 pneumologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.