Purpura rhumatoïde : une vascularite immunologique inflammatoire

Concilio - Purpura rhumatoïde : une vascularite immunologique inflammatoire

Le saviez-vous ?

3eme cause de morbidité dans le monde après les maladies cardiovasculaires et les cancers, les pathologies auto-immunes touchent environ 10% de la population mondiale.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Généralités

En général, le purpura rhumatoïde est une affection bénigne qui atteint les enfants prédisposés génétiquement (groupe BW35-DR4 et HLA BW35). Il s’agit de la réponse vasculaire immunologique due à un facteur inconnu : aliment, médicament, piqûres d’insectes, vaccin… Toutefois, l’infection streptococcique est écartée. Dans un tiers des cas, une infection des voies aériennes supérieures apparaît. Le plus souvent, cette vascularite évolue en une seule traite de 4 à 6 semaines. Elle est plutôt rare chez le nourrisson et concerne surtout les enfants entre 3 et 15 ans.

Symptômes de la maladie

Le début de l’affection est marqué par la fièvre et apparaissent ensuite :

  • Une atteinte cutanée : apparaît sous forme d’éruption purpurique à tendance symétrique. Ces pétéchies sont la plupart du temps papuleuses et s’accompagnent selon les cas de plaques d’urticaire.
  • Des manifestations articulaires : œdème du pied et douleurs articulaires au niveau des chevilles ainsi que des genoux. Les poignets et les coudes peuvent également être touchés.
  • Une atteinte digestive : des douleurs spasmodiques surgissent qui peuvent aller jusqu’à l’hémorragie digestive.
  • Une atteinte rénale : syndrome néphrotique, hématurie et insuffisance rénale dans 20 à 50% des cas.
  • Atteinte neurologique : convulsions, céphalées, parésie voire même coma.
  • Hypertension artérielle.

On note généralement un syndrome biologique inflammatoire. Ne vous inquiétez pas du bilan de la coagulation sanguine, car il est normal.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Quid de son évolution ?

Même si le purpura rhumatoïde est bénin, deux risques sont à considérer. Lors de la période éruptive, la fréquence des crises douloureuses abdominales est élevée. Elles sont causées par des phénomènes purpuriques œdémateux qui touchent le péritoine et les viscères péritonéaux. En fonction des cas, une invagination intestinale aiguë peut apparaître. Une intervention chirurgicale urgente est alors nécessaire. Par ailleurs, l’atteinte rénale ne doit pas être négligée. Elle se traduit par une hématurie qui guérit généralement sans séquelle et dans des délais variables. Il est possible que l’insuffisance rénale s’accompagne d’une hypertension artérielle. Dans ce cas, la ponction-biopsie rénale s’impose.

Le traitement

Dans la grande majorité des cas, l’enfant guérit de lui-même après 4 à 6 semaines. Si aucune nouvelle poussée n’est constatée après 6 mois, on peut alors considérer que la guérison est totale. Même si certains enfants présentent encore des poussées éruptives s’accompagnant de douleurs abdominales, la guérison ne laisse aucune séquelle. Rester au lit se présente comme le traitement le plus efficace. Cependant, des antalgiques voire des corticoïdes peuvent être prescrits si des douleurs articulaires sont constatées.

156 spécialistes en rhumatologie recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.