Pied-bot : une malformation congénitale des pieds

Concilio - Pied-bot : une malformation congénitale des pieds

Le saviez-vous ?

Le pied-bot est une malformation du pied qui touche environ un enfant sur 1000 naissances et touche deux fois plus de garçons que de filles.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Qu'est-ce que le pied-bot ?

Le pied bot est une malformation du pied qui apparaît lors du développement du fœtus. Il peut être détecté dès la deuxième échographie prénatale. Assez fréquent, il touche environ un enfant sur 1 000. Le pied bot peut toucher un pied ou les deux. Il est plus fréquent chez les garçons.

Il existe plusieurs types de pied bot : varus, équin, talus et valgus.

  • Le pied bot varus se caractérise par la plante du pied qui s’oriente vers l’intérieur.
  • Le pied bot équin se traduit par une extension forcée. Il est souvent comparé à un sabot de cheval.
  • Le pied bot talus se caractérise par un pied posé sur le talon et qui est maintenu en flexion vers la jambe.
  • Le pied bot valgus se manifeste par une déviation de la plate vers l’extérieur.

Il arrive qu’un enfant présente plusieurs formes de pied bot.

Comment traiter le pied-bot ?

Invalidante, cette pathologie doit être prise en charge rapidement pour diminuer ou éliminer les difficultés qui se produisent dès l’apprentissage de la marche. La prise en charge débute peu de temps après la naissance et repose sur des séances de kinésithérapie. L’enfant peut aussi être amené à porter une attelle ou un plâtre pour corriger la malformation.

Le traitement se fait par étape et commence par un à deux mois de réduction de la déformation. Cette étape se poursuit par le maintien de la réduction pendant 3 mois. L’enfant est régulièrement suivi pour prévenir la récidive de la déformation.

Dans certains cas, l’intervention chirurgicale est nécessaire pour corriger la déformation, notamment pour un pied bot équin afin de repositionner le tendon d’Achille.

La physiothérapie suffit dans des cas légers à corriger la déformation. Elle consiste à manipuler le pied et le bander.

Dans 90% des cas, le traitement permet de corriger le pied bot et l’enfant peut marcher normalement. Il se peut qu’il soit obligé de porter des chaussures spéciales pour maintenir les muscles dans la bonne position pour éviter que la déformation revienne. L’enfant peut porter ces chaussures jusqu’à 3 ans.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Les causes du pied-bot

Les causes du pied bot ne sont pas encore clairement définies. Cependant, cette pathologie est parfois liée à une anomalie au niveau des tendons et des ligaments du pied. Les os de certains enfants présentent également des anomalies au niveau de la forme, de la position et de la taille. Le tabac pendant la grossesse est aussi soupçonné de favoriser son apparition. La position du fœtus dans l’utérus est également en cause. Dans de rares cas, le pied bot est lié à une malformation spinale ou des maladies neuromusculaires.

156 spécialistes en rhumatologie recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.