Rhumatisme à hydroxyapatite : calcifications tendineuses multiples

Concilio - Rhumatisme à hydroxyapatite : calcifications tendineuses multiples

Le saviez-vous ?

En France, 70% de la population souffre ou a souffert d’un mal de dos. La plupart en ignore souvent les causes et les risques, ce qui les empêche de trouver des moyens de prévenir ou de guérir leurs maux.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Qu'est-ce que le rhumatisme à hydroxyapatite ?

Le rhumatisme à hydroxyapatite, également appelé maladie des calcifications tendineuses multiples, est une arthrite microcristalline caractérisée par l’accumulation d’hydroxyapatite (cristaux de phosphates de calcium) au niveau des tendons. Il touche simultanément ou de façon rapprochée dans le temps plusieurs sites articulaires. Les épaules sont les plus atteintes, suivies de la hanche. Les autres articulations (le genou, le poignet, la cheville, le pied et le coude) sont rarement concernées. Trois sur quatre des personnes atteintes de la maladie des calcifications tendineuses multiples sont des femmes âgées de 30 à 40 ans.

Cette pathologie est fréquente et peut être asymptomatique durant des années. Silencieuses, les calcifications provoquent généralement une gêne tenace particulièrement au niveau de l’épaule à cause de la mobilité réduite des tendons. Elles peuvent aussi être à l’origine de crises aiguës, brutales et extrêmement douloureuses, pouvant s’apparenter à une crise de goutte. La plupart du temps, elles surviennent le lendemain d’un effort répété. Ces crises peuvent être ponctuelles (une ou deux dans une vie) ou à répétition. Il arrive aussi qu’au cours d’une crise, les calcifications éclatent et se résorbent en plusieurs semaines, mettant ainsi fin à la maladie.

Causes et évolution chronique

La cause du rhumatisme à hydroxyapatite est inconnue. Cette maladie n’a aucun lien avec l’ostéoporose, l’alimentation, les chutes ou le travail. Si les calcifications tendineuses multiples n’entraînent jamais une destruction des articulations, les crises aigües peuvent être sujettes à répétition. Les douleurs chroniques, quant à elles, affectent la mobilité lorsque les calcifications sont situées au niveau de la hanche.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Diagnostic

Il faut effectuer un examen radiologique pour mettre en évidence les dépôts d’hydroxyapatite (sous forme d’opacités calciques rondes ou ovales) et confirmer le diagnostic.

Plus sensible, l’échographie permet de visualiser les micro-calcifications. Un médecin expérimenté pratique souvent une ponction de la calcification sous écho-guidage.

L’IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) et le scanner permettent aussi de détecter les calcifications tendineuses.

Traitement

Pour les calcifications diffuses ou très petites, le traitement repose sur l’utilisation d’anti-inflammatoires, les antalgiques, le repos et la rééducation. Bien que les infiltrations (injection de corticoïdes au niveau des tendons) ne permettent pas la résorption de la calcification, elles peuvent être nécessaires et efficaces lors des crises aiguës en facilitant la dissolution des cristaux mais peuvent transitoirement augmenter les douleurs.

Dans d’autres cas, la prescription d’ondes de choc est indispensable pour traumatiser le tendon (en attendant une réaction inflammatoire aiguë qui résorberait les dépôts d’hydroxyapatite) et fragmenter la calcification.

Effectuée sous écho-guidage et anesthésie locale simple cutanée, la ponction aspiration permet d’évacuer la majeure partie de la calcification par lavage et aspiration à la seringue suivie de l’injection de corticoïdes. Il faut attendre les mois suivants pour la résorption totale des dépôts.

Une prise en charge chirurgicale est exceptionnellement requise quand les douleurs persistent alors que le patient a épuisé tous les traitements disponibles. Il s’agit de l’arthroscopie pratiquée sous anesthésie locorégionale ou générale et consistant en une incision du tendon pour évacuer l’accumulation d’hydroxyapatite.

156 spécialistes en rhumatologie recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.