Dorsalgie commune : une rachialgie

Concilio - Dorsalgie commune : une rachialgie

Le saviez-vous ?

En France, 70% de la population souffre ou a souffert d’un mal de dos. La plupart en ignore souvent les causes et les risques, ce qui les empêche de trouver des moyens de prévenir ou de guérir leurs maux.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Qu'est-ce que la dorsalgie commune ?

La dorsalgie est une douleur ressentie entre la première et la douzième vertèbre dorsale, de la base du cou jusqu’à la taille. Elle est dite « commune » lorsqu’elle est bénigne, contrairement aux dorsalgies lésionnelles qui sont plus ou moins graves (tumeur ou fracture). Lorsque la dorsalgie commune se caractérise par l’association de signes thoraciques et cervicaux, il s’agit d’une forme particulière appelée algie interscapulaire. Celle-ci est traduite par une douleur ressentie comme un point entre les deux omoplates. Il s’agit du point interscapulaire. Par ailleurs, la dorsalgie commune peut se manifester sous forme de douleur plus diffuse ou encore de brûlure.

Causes

La médecine classique attribue plusieurs étiologies à la dorsalgie commune :

  • L’arthrose est la principale cause

  • Antécédents de traumatismes du rachis

Par ailleurs, la dorsalgie commune peut être favorisée par certains facteurs, notamment :

  • L’âge

  • La sédentarité

  • Le surpoids

  • Le tabagisme

  • L’alcoolisme

  • Les travaux physiques

  • Les antécédents de maladies psychosomatiques

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Symptômes

Voici les symptômes les plus fréquents de dorsalgie commune :

  • Douleurs ressenties en permanence ou à certains moments de la journée ou de la nuit, localisées ou étendues à tout le dos ;

  • Tension dans le dos ;

  • Fourmillements, picotements ou sensation de brûlure ;

  • Respiration, toux ou éternuements gênés ou douloureux.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic de la dorsalgie commune doit être effectué par un médecin généraliste ou un rhumatologue et nécessite un interrogatoire minutieux. Ce dernier permet d’obtenir des informations essentielles sur le mode d’installation et la topographie de la douleur, son caractère et ses horaires (douleur diurne ou nocturne), son intensité, les signes d’accompagnement, etc. Au moindre doute, le recours à une imagerie complémentaire (radiographie, scanner ou IRM) est systématique.

Dans la plupart des cas de dorsalgie commune, le traitement repose sur le repos, les antalgiques et la rééducation. En raison des effets secondaires qu’elles provoquent, notamment la fragilité osseuse ainsi que les risques de fractures, les médications à base de corticoïdes sont généralement déconseillées. En outre, il existe des mesures pour prévenir la survenue d’une dorsalgie commune :

  • Le renforcement musculaire dorsal et abdominal

  • Le maintien d’une posture dorsale correcte tout au long de la journée ;

  • L’adaptation des sièges utilisés habituellement en fonction de la sensibilité du dos ;

  • L’utilisation d’un matelas de lit ferme ;

  • La pratique d’activités sportives douces comme la natation ou le yoga

156 spécialistes en rhumatologie recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.