Capsulite rétractile de l’épaule ou épaule gelée

Concilio - Capsulite rétractile de l’épaule ou épaule gelée

Le saviez-vous ?

Environ 10% des personnes atteintes d’un problème de la coiffe des rotateurs développent une épaule gelée, tout comme 10% à 20% des diabétiques.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Définition

Le nom d’épaule gelée fait référence à l’atteinte de la capsule gléno-humérale, une membrane placée entre l’humérus et l’omoplate. On parle de capsulite rétractile de l’épaule lorsque cette membrane s’épaissit et adhère à la tête humérale. Il s’ensuit une rétraction des récessus capsulaires entravant les mouvements normaux de l’épaule. Le nom d’épaule gelée vient des termes anglais « frozen shoulder ». Il s’agit d’une affection bénigne, dont l’enraidissement de l’articulation gléno-humérale apparaît de manière progressive.

Mécanisme

La cause de cette affection reste encore mal connue. Toutefois, les spécialistes sont unanimes sur le cas d’un dérèglement du métabolisme du tissu conjonctif de l’épaule. Ce trouble conduit à la formation d’un amas de tissu formant une fibrose, expliquant l’enraidissement.
Au stade initial de l’affection, la douleur ne survient que lors des mouvements. En s’évoluant, elle devient permanente, la force de l’épaule diminue et la raideur s’installe.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Symptômes

Lors d’une consultation, le médecin diagnostique la capsulite rétractile de l’épaule en se basant sur de nombreux signes, dont une perte progressive des mobilités de l’épaule associée à une douleur initialement vive, ainsi qu’une phase de raideur avec atténuation des douleurs. Le médecin procède éventuellement à un bilan sanguin et une radiologie.

La capsulite rétractile de l’épaule passe par trois phases, dont :

  • Une 1ère phase de douleur et de raideur progressive

  • Une 2ème phase d’atténuation de la douleur, mais avec une progression du raidissement

  • Une 3ème phase de récupération de la mobilité de l’épaule, également appelée phase « froide » ou phase de « rééducation active »

Traitements

Généralement, cette maladie bénigne est traitée à l’aide d’anti-inflammatoires. Toutefois, le médecin peut prescrire selon le cas :

  • La kinésithérapie : cette technique est particulièrement recommandée pendant la phase de rééducation de l’épaule

  • L’injonction de cortisone ou de ses dérivés : le recours à la cortisone peut être bénéfique au début de l’affection, mais doit être effectué sous contrôle arthrographique

  • La technique de la dilatation capsulaire : il s’agit d’injecter 30 à 40 ml d’une solution saline tout en pratiquant une mobilisation manuelle de l’épaule

  • L’arthroscopie : cette technique récente consiste à sectionner les parties adhérentes placées dans la partie inférieure et antérieure de l’épaule

  • La mobilisation sous anesthésie de l’épaule : cette technique lourde doit être effectuée avec prudence, car elle comporte des risques et des complications potentiels

Bien que la maladie soit bénigne, les traitements varient d’un patient à un autre selon de nombreux facteurs : âge, sexe, diabète, profession manuelle, capsulite secondaire…

156 spécialistes en rhumatologie recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.