Arthrite réactionnelle ou syndrome de Reiter

Concilio - Arthrite réactionnelle ou syndrome de Reiter

Le saviez-vous ?

La prévalence de l’arthrite réactionnelle est estimée à un cas pour 30 000 personnes. La maladie est plus fréquente chez les hommes.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Généralités

L’arthrite réactionnelle, l’arthrite réactive ou encore le syndrome de Reiter est une affection auto-immune. Cette maladie apparaît lorsque les anticorps affrontent une infection dans une partie du corps provoquant ainsi des gonflements ou des inflammations au niveau des yeux ou des articulations. L’arthrite réactionnelle est souvent due à une infection urogénitale pouvant être due à des relations sexuelles sans protection ou d’une infection digestive souvent dans le cadre d’une intoxication alimentaire. L’arthrite réactionnelle affecte le plus souvent les hommes de 15 à 40 ans. Les femmes sont moins affectées et ce type d’affection est rare chez les enfants.

Formes cliniques

L’arthrite réactionnelle se présente sous deux formes :

  • L’arthrite réactionnelle génito-urinaire : se produisant entre une ou trois semaines après une infection urogénitale, le plus souvent due à Chlamydia trachomatis. Les signes évocateurs d’un infection à Chlamydia sont d’abord des troubles urinaires tels que la polyurie, la dysurie ou la dyspareunie chez la femme. L’homme peut souffrir de prostatite et la femme présente des symptômes de cervicite, de salpingite et/ou une vulvo-vaginite.
  • L’arthrite réactionnelle digestive : elle apparait également entre une et trois semaines après une intoxication alimentaire à la Salmonelle ou la Shigella le plus souvent. Elle se manifeste par une diarrhée profuse pouvant être glairo-sanglante avec de la fièvre.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Symptômes

Après les premiers signes de l’arthrite réactionnelle, le patient peut également souffrir de douleurs, de gonflements ou de sensibilité au niveau des grosses articulations. Elle peut affecter le genou ou les grosses articulations comme les chevilles ou les orteils. Une inflammation des zones entourant les articulations, du tendon d’Achille ou des articulations du bas du dos est également à noter. Une arthrite réactionnelle peut également provoquer des problèmes ophtalmologiques tels que la conjonctivite, l’érythème, des brûlures, des larmoiements ou de la photophobie. Les cas d’iritite ou d’uvéite sont plus rares. Une personne atteinte par cette affection présente aussi des éruptions cutanées squameuses sur les pieds ou les mains, une diarrhée, de la fièvre, des ulcères buccaux ou une perte de poids. Une grande partie des personnes souffrant de cette maladie présente ces symptômes pendant un à six mois. Les affections de la peau et des yeux quant à eux disparaissent tout seuls et ne nécessitent pas de traitement particulier.

Traitement

Il n’existe pas de traitement précis contre ce type de maladie. Les médecins recourent à des traitements symptomatiques visant à éliminer l’infection à l’origine de l’arthrite réactionnelle. Ils prescrivent également des médicaments pour atténuer la douleur et diminuer l’inflammation. La prise d’antibiotiques, d’analgésiques, de stéroïdes et d’immunosuppresseurs est le traitement le plus privilégié. Pour plus d’efficacité, ce traitement doit être accompagné par une période de repos. Les articulations affectées doivent également être protégées et il est conseillé au patient de faire des exercices adaptés pour réduire les douleurs provoquées par ce type d’arthrite.

156 spécialistes en rhumatologie recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.