Hernie : les complications possibles

Concilio - Hernie : les complications possibles

Le saviez-vous ?

Environ 7% des personnes opérées d’une hernie connaissent des complications, qui sont des complications généralement de courte durée et aisément traitables.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de chirurgie viscérale.

Les éventuelles complications d’une hernie

Les hernies ombilicales et inguinales sont les principaux types de hernie pouvant générer des complications. Dans le cas d’une hernie ombilicale, le sujet ressent une extrême sensation de gêne, des douleurs et des problèmes digestifs comme la constipation. Au fil du temps, la partie touchée enfle et crée un blocage dans la cavité abdominale. L’étranglement provoqué est responsable des douleurs et d’une nécrose des tissus emprisonnés. Dans le cas d’une hernie inguinale, l’étranglement provoque un blocage du flux sanguin. L’occlusion entraîne des nausées, des vomissements et une incapacité à évacuer le gaz ainsi que les selles. Une pression est aussi observée sur les tissus environnants.

Le traitement des complications d’une hernie

Pour soigner une hernie inguinale ou ombilicale et éviter un étranglement, une opération chirurgicale s’avère nécessaire. S’il s’agit d’une première opération, une intervention à ciel ouvert d’une durée de 30 à 40 min sous anesthésie locale peut être effectuée. Cette opération étant réalisée sur une base ambulatoire, le patient peut rentrer chez lui quelques heures après. Dans le cas d’une récidive, le praticien procède à une laparoscopie sous anesthésie générale qui nécessite quelques jours d’observation à l’hôpital. Le sujet ayant souffert d’une hernie peut reprendre ses activités après trois à quatre semaines de convalescence.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


1305 chirurgiens recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.