Maladie de Cushing : hypersécrétion de cortisol

Concilio - Maladie de Cushing : hypersécrétion de cortisol

Le saviez-vous ?

La maladie de Cushing est une maladie rare qui touche principalement les femmes jeunes entre vingt et quarante ans.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques d’endocrinologie.

Généralités

Il s’agit d’une affection rare avec seulement 2,5 femmes touchées par million et par an.

Les glandes surrénales ont pour fonction la synthèse et la diffusion du cortisol dans le sang. Le cortisol est une hormone stéroïdienne qui stimule les dépenses énergétiques de l’organisme et qui est sous la dépendance de l’hypophyse via l’hormone ACTH. L’adénome corticotrope est une tumeur hypophysaire qui produit de l’ACTH de façon anarchique ce qui induit une hypersécrétion surrénalienne de cortisol.

Manifestations symptomatiques et évolution de la maladie

L’augmentation du taux de cortisol dans le sang se traduit par une répartition fascio-tronculaire des graisses (obésité abdominales et buffalo-neck), une rougeur et un gonflement du visage, une fonte musculaire (principalement des jambes) appelée amyotrophie et une fragilité cutanée favorisant les ecchymoses et pouvant provoquer des vergetures pourpres sur l’abdomen, les flancs et les seins. L’hypercortisolisme peut s’accompagner d’hypertension artérielle, d’hyperglycémie, d’ostéoporose, de troubles psychiatriques voir de complications thrombo-emboliques (phlébites…).

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Causes

La maladie de Cushing se caractérise toujours par la présence d’un adénome (le plus souvent <1cm) développé aux dépens des cellules corticotropes de l’hypophyse.

 

Diagnostic et traitement

Le diagnostic biologique se fait sur la mise en évidence d’un taux élevé de cortisol circulant associé à un taux d’ACTH inadapté (augmenté ou non freiné). L’adénome est souvent petit et pas toujours visible à l’IRM hypophysaire ce qui peut nécessiter la réalisation d’un cathétérisme des sinus pétreux pour latéraliser l’adénome dans l’hypophyse avant la chirurgie qui constitue le premier traitement. Si l’exérèse est incomplète, des anti-cortisoliques de synthèse peuvent aider à contrôler l’hypersécrétion résiduelle. En cas de reliquat visible, une radiothérapie ciblée peut être discutée.

754 endocrinologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.