Hypoparathyroïdie : dysfonctionnement des glandes parathyroïdes

Concilio - Hypoparathyroïdie : dysfonctionnement des glandes parathyroïdes

Le saviez-vous ?

Le système hormonal est complexe et un dérèglement hormonal peut avoir des conséquences à plusieurs niveaux, de manière plus moins grave.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques d’endocrinologie.

Généralités

L’hypoparathyroïdie est une pathologie correspond à un déficit en parathormones, les hormones sécrétés par les glandes parathyroïdes. Elle se manifeste par une baisse du taux de calcium dans le sang et une diminution du taux absorption de cette substance dans les intestins.

Diagnostic étiologique

La cause récurrente de l’hypoparathyroïdie est l’intervention chirurgicale pratiquée sur la glande thyroïde. La thyroïdectomie risque une ablation accidentelle des glandes parathyroïdes. Ces glandes localisées sur la face postérieure de la glande thyroïde sont à peine visibles.

Dans de rares cas, l’hypoparathyroïdie est causée par une opération ayant pour objectif de rectifier une hyperparathyroïdie, soit la sécrétion élevée de parathormones. En d’autres mots, la correction d’une production exagérée de la glande parathyroïde entraîne un hypofonctionnement de cette même glande. L’exérèse totale ou partielle d’une tumeur située sur les glandes parathyroïdes est un facteur de risque considérable.

Par ailleurs, une altération de la vascularisation au niveau de la glande thyroïde peut aussi provoquer un déficit total et permanent de la production d’hormones parathyroïdiennes. Cet état correspond à une modification opérant dans l’ensemble des vaisseaux sanguins irriguant les différentes composantes de l’organisme, les organes ou les cellules en l’occurrence.

De plus, le déficit en hormones parathyroïdiennes peut être le résultat d’une carence en magnésium due à une mauvaise absorption de cette substance ou un défaut de son apport dans l’organisme. Ce minéral régule en outre le rythme cardiaque. Il est indispensable au bon fonctionnement de l’équilibre nerveux et favorise la récupération musculaire ainsi que l’activité cellulaire.

La radiothérapie correspond à un traitement par rayons. Lorsque les rayons sont délivrés sur organe contenu dans le cou, la radiothérapie peut provoquer une hypoparathyroïdie.

D’autres incidences comme l’absorption d’une dose d’iode radioactif lors du traitement d’un cancer de la thyroïde, des antécédents infectieux comme la syphilis ou la tuberculose favorisent la survenue de cette pathologie.

Rarement l’hypoparathyroïdie est idiopathique, c’est-à-dire que la cause de la maladie n’est pas identifiable. Les experts en endocrinologie parlent alors de réactions auto-immunes, soit d’un métabolisme caractérisant la fabrication d’anticorps contre les tissus organiques. C’est un véritable processus d’autodestruction.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Manifestations symptomatiques

Durant l’enfance, certains signes avant-coureurs se rapportent à l’hypoparathyroïdie idiopathique. De plus, les patients présentent parfois une autre maladie hormonale associée : une hypothyroïdie, soit une insuffisance d’hormones thyroïdiennes. D’autres troubles sécrétoires comme l’hypogonadisme, c’est-à-dire un déficit au niveau de la production d’hormones provenant des gonades, peuvent à l’origine de ce mal au même titre que le diabète ou le dérèglement du système immunitaire en l’occurrence.

754 endocrinologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.