Œdème papillaire ou stase papillaire

Le saviez-vous ?

En France au 1er janvier 2016, on dénombrait en moyenne 3 neurologues pour 100 000 habitants.1

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Qu’est-ce qu'un œdème papillaire ?

L’œdème papillaire ou stase papillaire est un gonflement de la papille optique ou nerf optique dû à une hypertension intracrânienne soit secondaire soit idiopathique. Dans ce dernier cas il est souvent rencontrée chez les femmes obèses atteintes de céphalées. Pour exclure le syndrome de masse ou le pseudo-œdème, le diagnostic consiste à effectuer une examen IRM et une ponction lombaire afin de déceler la présence de pressions d’ouverture élevées à l’aide d’un liquide céphalospinal normal. Un suivi sera effectué grâce à un champ visuel automatisé.

Signes et symptômes

L’œdème papillaire se manifeste à travers divers signes et symptômes comme :

  • Un scotome : lacune présente dans le champ visuel

  • Une hypérémie de la papille

  • Une tortuosité des veines et des capillaires

  • Une vision floue et une élévation des rebords de la papille

  • Des hémorragies en flammèches autour et sur le nerf optique

  • Une perte des pulsations veineuses spontanées

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.

Causes de l’œdème papillaire

Cette inflammation du disque papillaire peut être provoquée par de nombreux facteurs :

  • D’origine infectieuse ou inflammatoire comme les névrites, les uvéites et sarcoïdes ainsi que les neurorétinites (avec exsudation maculaire)

  • D’origine traumatique ou mécanique impliquant l’hypotonie oculaire

  • D’origine vasculaire incluant la papillopathie diabétique, l’occlusion de la veine centrale de la rétine, les ischémies de la tête du nerf optique et la fistule carotidocaverneuse

  • D’origine infiltrative, compressive et processus néoplasiques : maladie de Basedow, pseudotumeur orbitaire, méningiome, lymphome, gliome et sarcoïde

  • Neuropathie optique héréditaire de Leber

De nombreux éléments sont également pris en compte comme :

  • L’insuffisance respiratoire

  • L’augmentation de la pression intracrânienne

  • La malformation d’Arnold-Chiari touchant le cervelet

  • Le syndrome de Guillain-Barré, une maladie immune inflammatoire su système nerveux périphérique

  • L’hémorragie cérébrale

  • Le traumatisme crânien

  • La thrombose des sinus caverneux

  • La thrombose durable

  • L’encéphalite

  • Les lésions cérébrales extensives

  • L’emphysème pulmonaire

  • Les maladies systémiques et médicamenteuses

L’œdème papillaire peut affecter un seul œil, signe d’un gonflement bilatéral. Lorsqu’il se produit dans les deux yeux, cela indique souvent une haute pression dans le cerveau ou hypertension intracrânienne. Cet état révèle la présence d’une pseudotumeur cérébrale comme la méningite.

Prise en charge

Soigner l’œdème papillaire revient à traiter la cause de l’hypertension intracrânienne. Le traitement médical des œdèmes papillaires idiopathiques prévoit également des diurétiques, la perte de poids chez le patient et des ponctions lombaires pour réduire la pression intracranienne. Les spécialistes recourent parfois à une opération chirurgicale pour permettre l’ouverture de la gaine des nerfs optiques.

Sources

1. « Atlas de la démographie médicale en France – Situation au 1er janvier 2016 », Conseil national de l’Ordre des Médecins, Dr Patrick BOUET, Président Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale. Réalisé par Gwénaëlle LE BRETON-LEROUVILLOIS, Géographe de la santé (atlas accessible en ligne).

  • Auteur : Dr F. Reinaud
  • Date de création :
  • Auteur de la révision : Dr A. Morjane
  • Date de révision :

1736 neurologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.