Traumatisme sonore : les lésions sur l’oreille interne

Concilio - Traumatisme sonore : les lésions sur l’oreille interne

Le saviez-vous ?

Si vous pensez être victime d’un traumatisme sonore (acouphènes, surdité brusque, hyperacousie) il faut vous rendre en urgence en consultation ORL.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques ORL.

Généralités

L’oreille, son tympan et la chaine des osselets, qui conduisent les influx sonores, sont des organes très fragiles. Certaines expositions à des bruits forts et brutaux (coups de feux, explosions) ou à des niveaux sonores élevés pendant de nombreuses années (travail en usine, absence de protections auditives) peuvent entrainer des dégâts irréversibles pour l’organe de l’audition.

L’oreille est dotée d’un système de protection pour se prémunir des sons trop forts : on l’appelle le réflexe stapédien. Il s’agit de la contraction d’un muscle de l’oreille, en réponse à des sons forts. Certains bruits peuvent cependant prendre en défaut ce réflexe, c’est le cas des coups de feu ou des pétards qui explosent proche des oreilles. Les cellules de l’organe sensoriel de l’audition, appelées cellules ciliées sont fragiles et ne se régénèrent pas.

On parle de surdité brutale lorsqu’il existe une perte d’au moins 30 décibels sur 3 fréquences consécutives lors de l’audiogramme réalisé au patient.

Causes

On distingue le traumatisme sonore aigu (gêne auditive et acouphènes après un concert par exemple) et le traumatisme sonore chronique, lié à une exposition sur de nombreuses années.

Les traumatismes sonores accidentels, également appelés traumatismes sonores aigus, sont la conséquence de l’exposition à des bruits violents (coup de feu, feux d’artifice, explosion, concert…) Les premiers signes cliniques sont une sensation de plénitude d’oreille, un acouphène d’intensité variable, une baisse de l’audition.

Les traumatismes sonores chroniques sont liés à l’exposition répétée ou chronique à des bruits forts sur plusieurs années (écouteurs réglés sur le niveau fort, concerts fréquents sans protection, travail en milieu bruyant…) altérant de manière progressive le système auditif.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Symptômes

Les symptômes du traumatisme sonore aigu sont :

  • La sensation de plénitude d’oreille
  • L’acouphène
  • Les vertiges, qui doivent faire rechercher des complications de l’oreille interne
  • L’hypersensibilité aux bruits
  • Les maux de tête

Le développement du traumatisme sonore chronique est divisé en deux phases :

  • L’apparition d’une perte d’audition temporaire ou de courte durée après une période d’exposition excessive aux sons (perte réversible et rétablissement de l’audition après un repos pendant quelques heures)
  • La perte permanente et irréversible de l’audition suite à une exposition répétée ou très prolongée à des niveaux sonores intenses. Il existe souvent une diminution du seuil de l’audition sur la fréquence de 4000Hz lors de l’audiométrie tonale au casque.

Traitement

Après un bilan ORL en urgence qui comprendra un audiogramme et une otoscopie, le traitement des traumatismes sonores aigus repose sur :

  • un traitement par corticoïdes par voie orale, pendant une durée d’une semaine
  • le repos auditif

La prise en charge de la surdité aigue brutale n’est pas consensuelle et peut varier selon les praticiens. Il est difficile de prédire l’évolution à plus ou moins long terme de l’audition du patient, même si de nombreux patients retrouvent une audition satisfaisante.

Le traitement chirurgical, en urgence relative, est indiqué en cas d’atteinte des structures de l’oreille interne (fistule périlymphatique).

L’oreille est un organe essentiel, précieux et fragile. Le premier des traitements reste la prévention sonore.

851 ORL recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.