Test de provocation bronchique

Concilio - Test de provocation bronchique

Le saviez-vous ?

Aujourd’hui, les maladies respiratoires sont responsables de 12% des décès et les infections respiratoires sont la première cause d’absentéisme chez les adultes jeunes.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Généralités

Le test de provocation bronchique est une méthode diagnostique visant à mettre en évidence une HRB ou un asthme quand une exploration fonctionnelle respiratoire (EFR) simple n’est pas caractéristique alors qu’il existe une forte suspicion clinique.

Modalités

Le test consiste généralement à faire inhaler un irritant (métacholine, histamine ou mannitol) à dose croissante pour découvrir la présence d’une hyperréactivité bronchique. Entre chaque dose une spirométrie permet de mesurer le débit expiratoire. Le VEMS (volume expiré maximum à la première seconde) est la valeur qui est surveillée : le diagnostic est posé sur une diminution du VEMS d’au moins 20%.

Pour les symptômes survenant à l’effort, on réalise un test d’exercice ou un test d’hyperventilation volontaire (hyperpnée) pendant 6 minutes, le seuil de positivité est fixé à un abaissement du VEMS d’au moins 10%

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Précautions

Les tests de provocation bronchique ne sont pas dénués de risque, pouvant entraîner une bronchoconstriction sévère.

Ils sont contre-indiqués chez les patients présentant une insuffisance respiratoire sévère, un asthme non stabilisé, une maladie cardio-vasculaire avec événement récent (infarctus, AVC) ou non stabilisé (anévrysme, HTA non stabilisée)

879 pneumologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.