Déconditionnement : une perte de la condition physique

Concilio - Déconditionnement : une perte de la condition physique

Le saviez-vous ?

Aujourd’hui, les maladies respiratoires sont responsables de 12% des décès et les infections respiratoires sont la première cause d’absentéisme chez les adultes jeunes.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Généralités

Le déconditionnement est une des conséquences de l’insuffisance respiratoire, et un facteur de son aggravation.

Description

Le déconditionnement est une perte de la condition physique constatée chez les patients porteurs d’une maladie respiratoire chronique, notamment la BPCO.

Deux facteurs expliquent le déconditionnement :

  • la diminution de la masse musculaire par effet direct inflammatoire de la maladie, qui touche les muscles des membres inférieurs
  • le handicap respiratoire, qui conduit le patient à limiter son activité physique en raison de l’essoufflement qu’elle induit, d’où une fonte musculaire par manque d’entraînement.

Cette fonte musculaire entraîne une diminution encore plus marquée de la tolérance à l’effort. C’est pourquoi on parle de cercle vicieux du déconditionnement.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Prise en charge

Elle se fait idéalement au sein d’un centre spécialisé dans l’insuffisance respiratoire, qui va mettre en place un programme de réhabilitation respiratoire :

  • kinésithérapie respiratoire
  • activité physique adaptée
  • balnéothérapie
  • prise en charge diététique (lutte contre la dénutrition)
  • aide à l’arrêt du tabac
  • surveillance médicale
  • suivi psychologique

Cette réhabilitation peut également être entreprise en ambulatoire.

Lorsque le patient est motivé, les résultats peuvent être spectaculaires. La qualité de vie et le moral s’améliorent, les projets redeviennent possibles. Le patient reprend des activités, son endurance et sa tolérance à l’effort s’améliorent. Le cercle vicieux est rompu.

L’activité physique régulière adaptée doit être poursuivie au quotidien, seule façon, avec l’arrêt du tabac, de ralentir l’évolution de la maladie respiratoire.

879 pneumologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.