Lupus érythémateux systémique ou aigu disséminé

Concilio - Lupus érythémateux systémique ou aigu disséminé

Le saviez-vous ?

3eme cause de morbidité dans le monde après les maladies cardiovasculaires et les cancers, les pathologies auto-immunes touchent environ 10% de la population mondiale.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Généralités

Le lupus érythémateux systémique est une pathologie auto-immune et inflammatoire. Elle affecte les organes tels que la peau, les poumons, le système nerveux, les reins ou encore les articulations. Il n’existe pas encore de traitement pouvant le guérir complètement. Les femmes âgées de 15 à 40 ans sont les plus touchées par le lupus.

Le lupus érythémateux systémique est la forme la plus courante du lupus. Cette maladie affecte 1 personne sur 1 600 par an en France, soit entre 20 000 et 40 000 cas par an.

Causes et facteurs de risque

Le lupus érythémateux systémique est lié à des facteurs génétiques, hormonaux et environnementaux. Certaines circonstances peuvent participer à sa survenue : l’exposition au soleil, le stress, la grossesse, la prise de certains médicaments tels que le phénytoïne, la carbamazépine, le trimétadione ou encore la prométhazine.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Signes de la maladie

Les symptômes varient d’une personne à une autre et selon les organes touchés. Au début de la maladie, les signes peuvent être : une altération de l’état général (fièvre, fatigue, amaigrissement…), des lésions cutanées (rougeur, photosensibilité, aphtes…), des douleurs articulaires, des troubles de vascularisation des extrémités…

Dans des cas graves, le lupus provoque des problèmes rénaux, cardiovasculaires (inflammation des enveloppes du cœur, hypertension artérielle…), pulmonaires, neurologiques, osseux et digestifs.

Évolution et traitements de la maladie

Le lupus érythémateux systémique évolue par poussées. Il peut évoluer sous une forme bénigne et se caractérise par des manifestations limitées cutanées ou articulaires. Dans les formes graves, le lupus atteint les organes tels que le rein et le cœur. Son suivi est donc primordial pour prévenir les complications. Le lupus se caractérise par l’alternance des périodes de poussées et de rémission.

Il n’existe pas encore de traitement curatif, mais le but des médicaments est de réduire les symptômes et les inflammations. Les cas les plus graves montrant une atteinte au cœur, aux reins ou aux poumons sont traités avec des corticoïdes (anti-inflammatoires stéroïdiens), et/ou du méthotrexate en première intention. D’autres traitements tels que les immunosupresseurs ou les biothérapies peuvent aussi être utilisés.

Dans les cas simples où les atteintes sont d’ordre cutané ou articulaire, le malade reçoit un traitement à l’hydroxychloroquine ou de la chloroquine. Quoi qu’il en soit, le patient fait l’objet d’un suivi étroit pour surveiller l’évolution de la maladie.

Les patients doivent apprendre à vivre avec la maladie et doivent faire attention au soleil, à certains contraceptifs oraux à base d’oestrogènes. Les poussées peuvent être douloureuses et rendent le quotidien très difficile.

156 spécialistes en rhumatologie recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.