Arthrose cervicale ou cervicarthrose

Concilio - Arthrose cervicale ou cervicarthrose

Le saviez-vous ?

En France, 70% de la population souffre ou a souffert d’un mal de dos. La plupart en ignore souvent les causes et les risques, ce qui les empêche de trouver des moyens de prévenir ou de guérir leurs maux.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Qu'est-ce que l’arthrose cervicale ?

L’arthrose cervicale est une affection des cartilages des articulations, plus précisément de la partie arrière de la tête et de la nuque, la zone située dans les vertèbres de la colonne cervicale. Elle est fréquente chez les sujets âgés de 50 ans, tout sexe inclus. Il s’agit de la dégénérescence des articulations suite à la dégradation du cartilage. En effet, exposées à de fortes tensions et compressions, les articulations se fragilisent. Les régions les plus affectées comprennent les genoux et les hanches. L’arthrose est différente de l’arthrite, une maladie inflammatoire. À noter que les douleurs sont accentuées au cours d’activité intensive.

Manifestations

Les signes d’arthrose cervicale rejoignent les symptômes classiques des affections arthrosiques, avec :

  • une destruction progressive des cartilages au niveau des vertèbres

  • une gêne au niveau de la nuque ainsi que de vives douleurs

  • une raideur du cou accompagnée d’une baisse de la mobilité

  • des maux de tête, dans de rares cas

  • des douleurs accompagnées d’une inflammation des disques intervertébraux

  • des douleurs cervicales

  • des sensations d’engourdissement dans les bras

  • des vertiges

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Diagnostic

Le diagnostic de l’arthrose cervicale passe par la radio des vertèbres cervicales. Il s’agit de rechercher un pincement de l’interligne, annonçant la présence d’arthrose ou d’ostéophytes. La vérification est réalisée par un médecin traitant ou un rhumatologue. Il consiste en un examen clinique de la nuque. Un scanner ou une IRM sont effectués si besoin.

Traitement

À ce jour, aucun traitement médicamenteux n’est prévu pour prendre en charge l’évolution de l’arthrose cervicale. Néanmoins, il est possible d’apaiser les douleurs inhérentes et de remédier à l’enraidissement. À cet effet, des séances de kinésithérapies sont recommandées. Elles consistent en des étirements, du repos ainsi que quelques mesures correctives : arrêt des mouvements violents, adoption d’une position moins contraignante, interdiction de port de charges lourdes. Par ailleurs, les antalgiques sont prescrits en vue de soulager les douleurs. Dans sa forme sévère, le médecin peut prescrire des anti-inflammatoires administrés pendant 2 à 4 semaines. Lors de violentes crises, les infiltrations de corticoïdes injectées au niveau de l’articulation se révèlent efficaces.

Prévention

La prévention de l’arthrose cervicale passe par la réduction des contraintes sur le cartilage. À cet effet, les pratiquants d’haltérophilie doivent limiter les séances d’entrainement. En termes généraux, le port de charges lourdes répétitif est à proscrire. D’autre part, un oreiller confortable et adéquat est recommandé pour un soutien optimal du rachis cervical.

156 spécialistes en rhumatologie recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.