Canal cervical étroit : sténose du canal cervical

Concilio - Canal cervical étroit : sténose du canal cervical

Le saviez-vous ?

En France, 70% de la population souffre ou a souffert d’un mal de dos. La plupart en ignore souvent les causes et les risques, ce qui les empêche de trouver des moyens de prévenir ou de guérir leurs maux.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Qu'es-ce que le canal cervical étroit ?

Le canal cervical étroit est la diminution du diamètre du canal rachidien cervical. Il survient généralement après 50 ans et ses causes sont multiples. La diminution du canal cervical conduit à une compression de la moelle épinière générant des complications qui s’aggravent indéniablement avec le temps. La cause principale du canal cervical étroit est l’arthrose.

Les signes de la maladie

Les manifestations de la maladie sont caractérisées par des :

  • Douleurs cervicales

  • Engourdissements, fourmillements sensation de piqure ou décharges électriques des membres supérieurs

  • Faiblesse des membres supérieurs et inférieurs

  • Diminution des sensations au niveau des membres inférieurs

  • Sensation de courant électrique le long de la colonne vertébrale lors de la flexion du cou

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Diagnostic

Le diagnostic du canal cervical étroit est confirmé par plusieurs examens :

  • Radiographie du rachis cervical : permettant d’évaluer la statique, le degré d’arthrose et la hauteur discale.

  • Scanner : pour mesurer le diamètre du canal cervical.

  • IRM cervicale : pour déceler une éventuelle souffrance de la moelle épinière.

  • Électromyogramme : pour évaluer l’activité des muscles et des nerfs afin de déceler un éventuel dysfonctionnement.

Comment traiter le canal cervical étroit ?

Le traitement varie en fonction des symptômes et de l’évolution de la maladie :

  • Un simple repos peut parfois soulager les douleurs.

  • Une prise d’antalgiques et d’anti-inflammatoires permet de diminuer les douleurs.

  • Le patient peut aussi être amené à suivre une rééducation auprès d’un kinésithérapeute.

  • Le port d’une minerve.

  • Une infiltration de corticoïdes au niveau lombaire avec bascule

Les traitements cités ci-dessus permettent de réduire les manifestations, mais ne résolvent pas la source du problème. La chirurgie de son côté permet d’ouvrir le canal étroit afin de stopper la compression au niveau de la moelle et des nerfs. Il existe plusieurs types d’intervention :

  • Les disques et les becs de perroquet sont remplacés par des cales ou des greffons.

  • Une partie ou toute une vertèbre est enlevée.

  • Une laminectomie : l’ablation de la partie arrière de la vertèbre.

La chirurgie comportant des risques non négligeables liés à l’anesthésie générale, liés au geste en lui-même, à des infections post-opératoires, à un hématome post-opératoire, elle est réservée en cas de symptomatologie et atteinte sévère avec échec des autres traitements.

156 spécialistes en rhumatologie recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.