Bursite : causes, symptômes et prise en charge

Concilio - Bursite : causes, symptômes et prise en charge

Le saviez-vous ?

Les pathologies rhumatismales abarticulaires, particulièrement les tendinites, sont localisées au niveau des articulations telles que le coude, l’épaule, la hanche, le genou, le poignet ou la cheville.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Qu'est-ce que la bursite ?

La bursite correspond à l’inflammation des bourses séreuses, petites poches localisées autour des articulations, notamment entre les tendons et les os. Elles contiennent un liquide dit « synovial », assurant le glissement des tendons et des muscles. Celles-ci sont localisées au niveau de la hanche, des épaules, du genou, du coude, de la cheville et du tendon d’Achille. Toutefois, l’épaule reste l’articulation la plus affectée par l’inflammation de ces bourses. Il existe deux types de bursite. Elle peut être aigüe ou chronique, secondaire à un surmenage, une blessure, une infection ou un trouble arthritique inflammatoire.

Symptômes

La bursite se traduit principalement par une douleur au niveau de la zone atteinte, caractérisée par une rougeur, une sensibilité, une raideur et un gonflement. Cette gêne est souvent accentuée par les mouvements inhabituels ou l’altération des muscles de l’articulation. Pour affirmer la présence de bursite, il convient de consulter un professionnel de santé. En effet, une rougeur marquée suivie de chaleur et de douleur extrême dissimule parfois une arthrite secondaire à des cristaux ou à une infection bactérienne. D’autre part, une bursite sévère ou durable de l’épaule engendre un mouvement ou un usage limité de l’articulation traduite par une atrophie musculaire.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Diagnostic

Pour affirmer la présence d’une bursite, il convient d’écarter les hypothèses éventuelles, entre autres les blessures aux muscles, la synovite, la cellulite ainsi que les saignements internes locaux. En effet, ceux-ci peuvent entraîner des signes semblables à ceux d’une bursite. Par conséquent, des examens seront réalisés en vue de révéler la présence d’une arthrose ou d’une polyarthrite rhumatoïde. En cas de zone tuméfiée, rouge et chaude, le médecin vérifie la présence de bactéries. Par ailleurs, l’on détermine la présence d’une blessure ou d’une infection susceptible de fragiliser la peau.

Traitements

La prise en charge de la bursite consiste à soulager la douleur et à limiter l’inflammation. Elle inclut divers traitements :

  • Les médicaments
    Les traitements médicamenteux intègrent des anti-inflammatoires tels que l’ibuprofène, l’aspirine ainsi que des antibiotiques, efficaces contre la gonorrhée. Dans le cas d’une bursite sévère, l’on recommande des injections de corticoïdes dans la zone douloureuse.
  • La kinésithérapie
    Dans sa forme primitive, la bursite est souvent traitée par le massage et l’hydrothérapie.
  • La chirurgie
    L’intervention chirurgicale permet de drainer la bourse en vue de limiter l’inflammation ou de réparer une bourse abîmée. Toutefois, elle est utilisée en dernier recours.

156 spécialistes en rhumatologie recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.