Fracture ostéoporotique

Concilio - Fracture ostéoporotique

Le saviez-vous ?

Les pathologies traumatiques comme les fractures nécessitent un traitement et un suivi adaptés.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

L’ostéoporose

L’ostéoporose est une pathologie chronique invalidante. Elle se traduit par la diminution de la densité osseuse. Elle atteint le squelette osseux et touche particulièrement les femmes.

Étant un tissu vivant, l’os se renouvelle continuellement. L’os ancien est détruit par les ostéoclastes et les ostéoblastes en fabriquent de nouveau. Lorsque la formation de l’os n’arrive plus à compenser sa destruction, la densité osseuse diminue progressivement. L’ostéoporose est silencieuse et ne provoque pas de douleurs jusqu’au moment où les complications apparaissent, entre autres la fracture. L’ostéoporose cause chaque année plus d’1,5 million de fractures.

Les facteurs de risque

Les facteurs favorisant l’apparition de l’ostéoporose sont nombreux : l’âge, le vieillissement, le sexe, la ménopause, la prédisposition génétique, l’absence d’activité physique, une carence en vitamine D, une carence en calcium, certaines affections endocriniennes, l’alcool, le tabac

L’ostéoporose touche particulièrement les femmes, mais elle peut aussi survenir chez les hommes.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Les fractures les plus fréquentes

L’os fragilisé par la maladie est moins solide et ne peut résister aux chocs, même moindres. Tous les os sont touchés, mais les fractures se produisent souvent au niveau des vertèbres, du col du fémur et du poignet.

  • Les fractures des vertèbres : se traduisent par la diminution de la taille supérieure à environ 1cm par an. Le tassement des vertèbres survient souvent après une chute ou après un traumatisme minime.
  • Les fractures au niveau du col du fémur : se produisent souvent après une chute, même de faible intensité.
  • Les fractures du poignet : sont très fréquentes et surviennent souvent après une chute.

Chaque année, plus de 50 000 à 75 000 fractures des vertèbres sont recensées, 50 000 fractures du col du fémur et 35 000 fractures du poignet. L’ostéoporose est souvent découverte dans les suites d’une fracture.

Les facteurs favorisant le risque de fracture ostéoporotique

Il existe plusieurs facteurs de risque qui favorisent l’apparition des fractures ostéoporotiques : un âge supérieur à 60 ans, un antécédent de fracture par fragilité osseuse, un traitement par corticoïdes d’au moins trois mois, certaines maladies qui peuvent conduire à l’ostéoporose telles que la polyarthrite rhumatoïde ou le cancer du sein, la maigreur, une hyperthyroïdie non traitée…

Lors de certaines fractures comme celle de la hanche ou du col du fémur, une intervention chirurgicale est nécessaire. Cependant, les complications post-opératoires sont nombreuses : une immobilisation de longue durée, des infections, des embolies, des escarres dues à l’immobilisation, un alitement prolongé.

156 spécialistes en rhumatologie recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.