Cancer du poumon : cancer bronchique

Concilio - Cancer du poumon : cancer bronchique

Le saviez-vous ?

En 2015, le nombre de nouveaux cas de cancers diagnostiqués en France était estimé à 384 442 (210 082 hommes et 173 560 femmes).

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

 

Généralités

Le cancer du poumon ou cancer bronchique est une tumeur maligne qui se développe au niveau des cellules du poumon. Il est la cause la plus fréquente de décès par cancer chez les hommes. Dans le monde, le cancer du poumon est la cause de 1,3 million de décès par an. En effet, il est parmi les cancers les plus répandus. En France, environ 37 000 nouveaux cas sont détectés tous les ans. Il survient le plus souvent chez les personnes âgées de 50 à 65 ans.

La principale cause du cancer du poumon est le tabagisme. L’exposition à des particules cancérogènes (arsenic, amiante, radon, monoxyde de carbone…) peut aussi provoquer le cancer du poumon.

Les symptômes du cancer du poumon

Le cancer se manifeste par :

  • Des toux persistantes avec quintes
  • Un essoufflement
  • Des douleurs au niveau du thorax ou des épaules qui ne sont pas soulagées par les antidouleurs habituels
  • Des infections pulmonaires récidivantes
  • Des crachats purulents ou sanglants
  • Une grande fatigue, une perte d’appétit, un amaigrissement…

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Les différents types de cancer du poumon

Le cancer du poumon se divise en deux grandes catégories : le cancer à petites cellules et le cancer non à petites cellules.

Le cancer à petites cellules se développe généralement dans les cellules qui tapissent les bronches se trouvant au centre des poumons. Très agressif, il présente également un risque élevé de métastases. En effet, c’est un cancer qui se multiplie très rapidement. Il représente 20 % des cancers du poumon. Par ailleurs, le cancer à petites cellules présente un taux élevé de récidives.

Le cancer du poumon non à petites cellules qui se développe dans les cellules glandulaires de la partie externe du poumon est appelé adénocarcinome. Le cancer du poumon qui touche les cellules malpighiennes des bronches est appelé carcinome épidermoïde.

Le diagnostic et les traitements

Le scanner thoracique est le plus indiqué pour détecter un éventuel cancer du poumon. Les lésions peuvent être visualisées par une fibroscopie bronchique. Si la zone touchée est inaccessible, le diagnostic peut se faire via une ponction trans-pariétale. D’autres examens sont aussi effectués pour avoir une idée précise de l’étendue de la maladie : une imagerie abdominale (scanner abdominal ou échographie hépatique et surrénalienne), une scintigraphie ou une TEP-scanner, une imagerie cérébrale.

L’arrêt du tabac est la première mesure à prendre. Les traitements varient ensuite selon le type de cancer (à petites cellules ou non à petites cellules). La prise en charge comprend la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie ainsi que le développement nouveau de thérapie ciblée et de l’immunothérapie.

Voici un point plus détaillé sur les deux principaux types de cancer du poumon :

1112 oncologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.