Otite chronique : Inflammation du conduit auditif

Concilio - Otite chronique : Inflammation du conduit auditif

Le saviez-vous ?

Certaines otites n’évoluent pas favorablement, notamment lors de l’instauration tardive d’un traitement ou de l’inefficacité du traitement entrepris.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques ORL.

Généralités

L’otite est une inflammation de l’oreille pouvant être aiguë ou chronique. Cette affection touche généralement les enfants entre 3 mois et 7 ans. L’otite peut être interne ou externe, virale ou bactérienne, aiguë ou chronique, séreuse ou encore barotraumatique.

90 % des otites sont d’origine virale et 10 % bactérienne. Les germes remontent le long de la trompe d’Eustache et arrivent jusqu’à l’oreille moyenne, ou peuvent faire suite à une infection du conduit auditif externe.

Symptômes d’une Otite

L’otite se manifeste par : des douleurs, de la fièvre, une sensation de plénitude d’oreille éventuellement associée à une baisse modérée de l’audition. Parfois il peut y avoir des acouphènes. La survenue de vertiges doit faire suspecter une labyrinthite (atteinte de l’oreille interne). Les pleurs, l’insomnie et des troubles digestifs peuvent participer au tableau chez les nourrissons.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Les différents types d’Otite

L’otite se distingue en différents types : externe, moyenne aiguë, moyenne chronique, séreuse, cholestéatomateuse, barotraumatique ou de l’oreille interne.

  • L’otite interne peut être virale ou bactérienne. Elle est généralement une complication des otites moyennes aiguës ou chroniques.
  • L’otite externe est une inflammation de la peau du conduit auditif externe. Elle touche généralement les baigneurs et les utilisateurs de coton tiges. En effet, l’humidité dans le conduit auditif favorise la prolifération des microbes.
  • L’otite moyenne aiguë est plus fréquente chez les jeunes enfants. Elle affecte l’oreille moyenne, le plus souvent à la suite d’une rhinopharyngite. L’otite chronique est une infection de l’oreille moyenne, persistante plus de 3 semaines, pouvant s’accompagner de perforation du tympan.
  • L’otite séreuse est une inflammation de l’oreille moyenne avec épanchement de liquide clair à l’arrière du tympan. Elle survient généralement lorsqu’il existe un dysfonctionnement de la trompe d’Eustache.
  • L’otite chronique cholestéatomateuse est caractérisée par la présence d’épiderme dans les cavités de l’oreille moyenne. L’examen clinique retrouve une lésion blanchâtre souvent qualifiée de « perle » blanche, qui survient sur un terrain d’otite chronique.
  • L’otite barotraumatique affecte l’oreille moyenne et parfois l’oreille interne, ce qui en signe la gravité. Elle survient lors de l’atterrissage en avion ou lors de la phase de descente en plongée. L’examen clinique et l’audiogramme permettent de faire le diagnostic de gravité.

Traitement

Le traitement de l’otite est essentiellement médicamenteux, mais la chirurgie s’avère nécessaire dans certains cas (cholestéatome). L’otoscopie permet au médecin de détecter le type d’otite afin de prescrire le traitement adapté. Le scanner complète l’examen selon les symptômes. Le patient reçoit généralement des antalgiques pour diminuer les douleurs et faire baisser la fièvre, des antibiotiques si l’affection est d’origine bactérienne ainsi que des soins de lavages de nez si il existe une rhinite associée.

Quelques gestes sont à adopter pour éviter les récidives et l’aggravation des otites. Le nettoyage du nez permet de limiter la durée de l’otite. Évitez d’utiliser les cotons-tiges qui occasionnent au long terme des traumatismes dans le conduit auditif. Le tabagisme actif ou passif peut aggraver la fréquence de survenue des otites chez les enfants.

851 ORL recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.