Fistule broncho-pleurale : complication de la chirurgie thoracique

Concilio - Fistule broncho-pleurale : complication de la chirurgie thoracique

Le saviez-vous ?

La survenue d’une fistule bronchopleurale est associée à une très haute mortalité se situant entre 29% et 79%.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Généralités

La fistules broncho-pleurale est une communication anormale entre la cavité pleurale et la lumière bronchique. Elle se traduit par l’apparition plus ou moins brutale de symptômes infectieux et respiratoires dans un contexte de maladie ou de chirurgie pneumologique généralement connu.

Cet article résume les causes, les facteurs de risque et les traitements de la fistule broncho-pleurale.

Définition

La fistule broncho-pleurale se caractérise par la communication anormale entre une bronche du poumon et l’espace pleural. L’air en provenance de la bronche, voire le sang ou les micro-organisme qui pourraient s’y trouver, passe par cette voie et s’accumule entre les feuillets pleuraux. Outre le risque de pleurésie infectieuse, voire d’empyème, la conséquence est que le poumon ne peut pas assurer ses fonctions correctement : l’espace pleural est rempli et le comprime. D’où des signes infectieux et respiratoires.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Les causes

Elle se rencontre principalement dans les deux situations suivantes :

  • en post-exérèse pulmonaire (surtout pneumonectomie, parfois lobectomie)
  • au cours d’une pleuro-pneumopathie infectieuse parfois nécrosante, d’un abcès pulmonaire ou d’un aspergillome.

Les facteurs de risque

Les facteurs de risque de fistulisation sont notamment :

  • la présence de comorbidités (diabète, immunodépression, alcool)
  • l’existence d’une pathologie interstitielle ou d’un emphysème
  • la ventilation mécanique avec bronchoscopies itératives
  • l’antécédent de radiothérapie dans la zone opérée
  • la chimiothérapie récente.

Les principes du traitement

En cas de choc respiratoire, des mesures de réanimation sont nécessaires.Grevée d’une haute mortalité, la fistule broncho-pleurale aiguë est une complication grave de la chirurgie du cancer du poumon ou la chirurgie thoracique. Dans la majorité des cas, la fistule broncho-pleurale aiguë survient dans la semaine qui suit la chirurgie. Elle est étroitement liée à une anomalie de l’anastomose (suture de la bronche) et requiert une intervention rapide (réintervention en urgence avec suture chirurgicale du moignon). La suture peut dans certains cas être réalisée par voie endoscopique, qui sera préférée si le patient est trop fragile pour supporter une intervention sous anesthésie générale.

La forme chronique ou subaiguë pose souvent un problème diagnostique car les symptômes sont peu spécifiques. Elle nécessite un drainage complet de l’espace pleural et une antibiothérapie adaptée associée à une endoscopie ou une chirurgie complexe, par des techniques chirurgicales de thoracostomie et thoracoplastie (large ouverture de la cavité pleurale à l’air libre).

879 pneumologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.