Asphyxie : arrêt de la circulation d'oxygène dans le corps

Concilio - Asphyxie : arrêt de la circulation d'oxygène dans le corps

Le saviez-vous ?

Aujourd’hui, les maladies respiratoires sont responsables de 12% des décès et les infections respiratoires sont la première cause d’absentéisme chez les adultes jeunes.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Généralités

Caractérisée par l’arrêt relativement long de la circulation d’oxygène dans le corps, l’asphyxie est une urgence médicale. Entraînant l’interruption de l’apport en oxygène aux organes et tissus (hypoxie, anoxie), elle est susceptible d’engendrer le coma suivi généralement d’un arrêt cardiaque. L’asphyxie peut également provoquer des dégâts neurologiques irréversibles, ainsi que des lésions cardiaques, rénales ou hépatiques.

Causes

L’asphyxie peut résulter de :

  • L’obstruction des voies respiratoires supérieures : infection (épiglottite, laryngite, phlegmon amygdalien, diphtérie), tumeur, œdème (dont l’œdème de Quincke), corps étranger (fausse-route), strangulation, circulaire du cordon à la naissance ;
  • Une lésion pulmonaire par l’inhalation d’une substance : noyade, absorption de vapeurs toxiques (gaz de combat, fumées d’incendie ou monoxyde de carbone, produits chimiques volatils) ;
  • Une atteinte pulmonaire ou bronchique : traumatisme, infection, tumeur, crise d’asthme grave, œdème pulmonaire, embolie pulmonaire ;
  • Une lésion pleurale : pleurésie, pneumothorax, hémothorax ;
  • Une lésion thoracique traumatique ou malformative ;
  • Une altération de la commande respiratoire neurologique (intoxication (médicament, alcool, drogue), accident vasculaire cérébral ou autre lésion cérébrale (traumatique, tumorale, infectieuse) ;
  • L’évolution terminale de toute maladie respiratoire chronique ou d’une maladie neuromusculaire (maladie de Charcot, myopathie, etc.).

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Symptômes cliniques

En cas d’asphyxie par obstruction, les symptômes apparaissent rapidement :

  • Agitation : mouvements excessifs et violents pour tenter de lutter contre l’obstacle obstruant la trachée ;Sueurs ;
  • Rougeur puis congestion du visage, cyanose (visage bleu) ;
  • Convulsions ;
  • Perte de connaissance, coma.

L’obstruction laryngée entraîne :

  • Une difficulté respiratoire ;
  • Un temps inspiratoire prolongé et bruyant ;

Dans le cas d’une inhalation de gaz toxiques, les signes varient en fonction de la nature du gaz :

  • Assoupissement progressif (monoxyde de carbone)
  • Toux d’irritation (chlore)

Traitement

La prise en charge dépend de la cause de l’asphyxie. Le traitement d’urgence a pour objectif principal la restauration de la liberté des voies aériennes et l’oxygénation. En cas d‘inhalation d’un corps étranger lors du repas, le premier geste à réaliser est la désobstruction buccale. Avant l’arrivée des premiers secours, il faut pratiquer la manœuvre de Heimlich afin de tenter d’expulser le corps étranger. Les premiers secours procèderont à un apport d’oxygène et, si besoin, à une respiration assistée par intubation ou au masque.

Enfin, il ne faut jamais allonger un enfant chez qui l’on suspecte une laryngite ou une épiglottite.

879 pneumologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.