Pseudopolyarthrite rhizomélique

Concilio - Pseudopolyarthrite rhizomélique

Le saviez-vous ?

3eme cause de morbidité dans le monde après les maladies cardiovasculaires et les cancers, les pathologies auto-immunes touchent environ 10% de la population mondiale.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Qu'est-ce que la pseudopolyarthrite rhizomélique ?

La pseudopolyarthrite rhizomélique correspond à une atteinte inflammatoire des articulations affectant plusieurs jointures. Concernant principalement les personnes âgées de plus 60 ans, cette pathologie se caractérise par un enraidissement des articulations accompagnées de douleurs inflammatoires matinales et nocturnes. Ces douleurs apparaissent surtout au niveau des ceintures pelviennes, soit au niveau des hanches, et scapulaires, soit au niveau des épaules.

Cette affection concerne plus fréquemment les femmes que les hommes. Elle est souvent associée à la présence de la maladie de Horton, une inflammation des vaisseaux sanguins des artères principalement celles issues de la carotide externe pouvant aboutir à leur occlusion, surtout au niveau des artères de l’oeil. L’origine de la pseudopolyarthrite rhizomélique demeure aujourd’hui encore inconnue.

Symptômes

La pseudopolyarthrite rhizomélique se manifeste principalement par une douleur d’horaire inflammatoire. La douleur associée à une raideur est maximale au cours de la deuxième partie de la nuit et au réveil, le matin. Cet enraidissement entraine des difficultés à faire des mouvements. Ces signes s’atténuent dans la journée.

  • Au début, le patient ressent une douleur inflammatoire diffuse du cou, des épaules et des hanches.
  • Au bout de quelques semaines, un contexte d’altération de l’état général est constaté. Le patient est sujet à une asthénie majeure et un amaigrissement associé à une fièvre. À ce stade, la sensation douloureuse est localisée, de manière bilatérale et symétrique, aux ceintures (hanches et épaules). La douleur est à la fois musculaire et articulaire.
  • En fonction de l’intensité de la pathologie, le dérouillage matinal des articulations dure plus ou moins longtemps. Dans certains cas, ces signes sont accompagnés d’arthrites des mains, des poignets et des genoux, et sont le plus souvent asymétriques.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Diagnostic et traitement

Le diagnostic de la pseudopolyarthrite rhizomélique repose sur l’étude des signes cliniques. Pour le confirmer, un examen sanguin peut être réalisé témoignant la présence d’une inflammation avec notamment l’augmentation de la protéine C réactive et de la vitesse de sédimentation. Une radiographie mettant en évidence l’érosion des articulations peut aussi être effectuée.

La prise en charge de la pseudopolyarthrite rhizomélique repose généralement sur l’utilisation de corticoïdes à dose progressivement diminuée pendant quelques jours ou semaines. Lorsque la dose minimale efficace est déterminée, celle-ci sera poursuivie durant au moins une année. Pour éviter les effets secondaires liés à la corticothérapie utilisée à long terme, notamment l’ostéoporose, le médecin prescrit une supplémentation en vitamine et en calcium. En l’absence de prise en charge, cette pathologie évolue dans certains cas vers l’association à la maladie de Horton.

156 spécialistes en rhumatologie recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.