Ostéite : une inflammation osseuse secondaire à une infection

Concilio - Ostéite : une inflammation osseuse secondaire à une infection

Le saviez-vous ?

En dépit de leur aspect inerte, nos os sont des tissus vivants soumis à l’épreuve du vieillissement, des fractures, des tumeurs et infections.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Généralités

L’ostéite constitue une inflammation osseuse secondaire à une infection. Cette pathologie est principalement d’origine bactérienne, et la contamination se fait soit par voie sanguine ou hématogène, c’est l’ostéomyélite, notamment chez l’enfant, soit par inoculation directe, c’est-à-dire par le biais d’une fraction ouverte, d’une plaie ouverte ou ulcère, ou d’une intervention chirurgicale au niveau d’un os.

Causes

L’ostéite représente une inflammation de la métaphyse des os longs. Cette pathologie fait généralement suite à :

  • La drépanocytose, présentant un grand risque de contraction de l’ostéomyélite

  • La pose de matériel orthopédique

  • Une défaillance immunitaire

  • La présence d’une fracture ouverte

  • Un cancer des os

  • Une arthrite septique

Les bactéries responsables sont notamment le bacille tuberculeux, les streptocoques, le staphylococcus epidermidis, l’Escherichia coli ou le staphylocoque doré, concernant 60% des cas.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Symptômes

L’ostéite se manifeste par un syndrome infectieux à fièvre élevée, des maux de tête, des frissons ainsi que des douleurs vives musculaires et osseuses repérées au niveau de la partie atteinte. Dans le cas d’une ostéite hématogène, l’on rapporte des signes inflammatoires locaux ainsi qu’une altération de l’état général du patient.

Examens médicaux

Parmi les analyses à réaliser, l’on distingue :

  • Les examens sanguins servant à révéler la vitesse de sédimentation augmentée ainsi qu’une CRP élevée

  • Les radiographies ont pour objectif de déterminer les anomalies osseuses au bout de la troisième ou quatrième semaine

  • La scintigraphie n’offre pas d’images précises, mais donne des résultats précoces affirmant la présence d’ostéite

  • L’IRM  : un examen visant à révéler les signes d’inflammation précoces, non décelés à la radiographie ou au scanner

  • Une prise de sang, appelée hémoculture, cherchant à retrouver la bactérie si elle et présente dans le sang

  • Des prélèvement locaux type ponction-biopsie de la zone atteinte, cherchant à identifier directement la bactérie causale

Les radiographies ont pour objectif de déterminer les anomalies osseuses au bout de la troisième ou quatrième semaine

Traitements

Une fois le diagnostic posé, la prise en charge d’une ostéite doit être effectuée le plus tôt possible. Elle inclut le traitement bactérien à base d’antibiotiques, d’abord généraliste, puis adapté au germe retrouvé. Celui-ci inclut les fluoroquinolones, l’acide fusidique, la clindamycine, le métronidazole ou la rifampicine. En cas d’échec, une intervention chirurgicale s’impose en vue d’extraire l’abcès s’il existe, de retirer la partie infectée de l’os de manière à protéger l’os sain ou d’enlever la prothèse dans le cas où elle est affectée.

Complications possibles

En l’absence de traitement, l’ostéite peut induire des complications graves comme :

  • La chronicisation d’une ostéite aigüe

  • La constitution d’abcès, particulièrement au niveau du cerveau et des poumons

  • L’apparition d’une septicémie

  • L’apparition de nouveaux foyers infectieux accompagnés de risques d’endocardite

  • La propagation de l’infection conduisant à une arthrite infectieuse

156 spécialistes en rhumatologie recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.