Névralgie cervico-brachiale ou sciatique du bras

Concilio - Névralgie cervico-brachiale ou sciatique du bras

Le saviez-vous ?

La névralgie cervico-brachiale touche environ 15% de la population et est une des causes fréquentes de consultation des rhumatologues.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Qu'est-ce que la névralgie cervico-brachiale ?

Également appelée « sciatique du bras » ou « sciatique du cou », la névralgie cervico-brachiale correspond à la compression ou l’irritation de la racine d’un nerf au niveau d’une vertèbre cervicale, soit dans le cou irradiant tout le long du bras. Cette affection provoque des douleurs vives et invalidantes au niveau du cou, du haut du dos, de la clavicule, de l’épaule et du bras, que le patient soit en mouvement ou non. Elle affecte généralement les trois dernières vertèbres cervicales, à savoir C5, C6 et C7, et apparait souvent sur un seul côté.

La névralgie cervico-brachiale touche principalement les personnes de plus de 50 ans souffrant d’une arthrose cervicale. Toutefois, elle peut aussi affecter les plus jeunes suite à des traumatismes liés à une pratique sportive. La présence d’une hernie discale peut aussi causer l’apparition de cette affection.

Les formes de névralgie cervico-brachiale

La névralgie cervico-brachiale se décline sous deux formes différentes. Provoquant généralement des crises nocturnes, la forme très inflammatoire provoque des douleurs intenses permanentes et gênantes. Apparaissant dans les jours suivant une agitation habituelle comme des travaux de jardinage, activité sportive utilisant le bras ou bricolage, la forme peu inflammatoire provoque des douleurs intermittentes et modérées.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Les symptômes de la névralgie cervico-brachiale

Survenant sous forme de crise, la névralgie cervico-brachiale entraîne une sensation de lourdeur accompagnée de douleurs intenses au niveau des épaules et du bras irradiant jusqu’aux omoplates. La douleur s’accompagne d’une perte de la force musculaire ainsi que d’une légère inflammation du bras. La névralgie cervico-brachiale provoque aussi une sensation d’engourdissements, de fourmillement ou de décharge électrique allant du bras vers le pouce ou les autres doigts de la main. Une perte partielle de la sensibilité au niveau des doigts peut aussi être constatée chez le patient. En plus de ces signes, cette affection peut induire l’apparition d’autres problèmes comme des maux de tête, des vertiges et des bourdonnements d’oreilles.

Diagnostic et traitement

Pour confirmer le diagnostic et rechercher des éléments de gravité (insensibilité totale ou paralysie) l’examen clinique est primordial, un scanner ou une IRM sont ensuite réalisés pour déceler la cause de : la névralgie cervico-brachiale (arthrose, hernie discale dans la plupart des cas). En cas de crise, il est primordial de consulter rapidement un médecin. Le traitement consiste généralement à se reposer, idéalement en position allongée sur le dos avec un oreiller ergonomique. Le patient peut aussi prendre des antalgiques, des anti-inflammatoires et des relaxants musculaires. Dans certains cas, l’utilisation de corticoïdes et le port d’un collier cervical à court terme sont préconisés. Pour atténuer la douleur, il est aussi possible de placer une bouillotte chaude sous la nuque.

156 spécialistes en rhumatologie recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.