Maladie de Lyme ou Borréliose de Lyme

Concilio - Maladie de Lyme ou Borréliose de Lyme

Le saviez-vous ?

En 2014, le nombre de nouveaux cas en France a été estimé à 26 146.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Maladie de Lyme : phase I

La piqûre de tique entraîne une lésion cutanée, correspondant à la première phase de la maladie de Lyme. La papule érythémateuse est centrée autour de la piqûre, apparaît entre 3 et 30 jours après celle-ci et est reconnaissable à sa couleur rouge, sa forme ovale pouvant atteindre les 50 cm de diamètre. Les zones principalement concernées sont notamment les membres inférieurs, mais peuvent s’étendre aux membres supérieurs et éventuellement au visage chez les plus petits. Cette lésion cutanée, appelée érythème chronique migrant ou ECM, s’accompagne de maux de tête, de fatigue, de douleurs articulaires ou encore de ganglions. Ces symptômes indiquent que la bactérie se dissémine dans l’organisme.

Maladie de Lyme : phase II

La phase secondaire de la maladie de Lyme apparaît entre quelques semaines ou des mois après la disparition de l’ECM. De nouvelles lésions cutanées réapparaissent et les douleurs articulaires deviennent de plus en plus fréquentes. Une arthrite septique est aussi possible. Les zones les plus touchées sont les genoux et les grosses articulations. Cette deuxième phase est aussi caractérisée par des symptômes divers : fatigue chronique, maux de têtes, vertiges, douleurs thoraciques, palpitations, troubles visuels etc. dus au développement de l’infection à différents organes.

L’atteinte cardiaque entraîne des troubles de la conduction auriculo-ventriculaire, c’est-à-dire une interruption sporadique du « courant électrique » des oreillettes vers les ventricules. Des symptômes neurologiques peuvent aussi survenir aussi durant cette période, dont une radiculite hyperalgique. Il s’agit d’une inflammation des racines des nerfs sur la zone de la piqûre de tique. Cette manifestation neurologique peut se révéler très douloureuse, pouvant être accompagnée de méningite. Le nerf facial est aussi touché lors de cette deuxième phase de la borréliose de Lyme.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Maladie de Lyme : phase III

La phase tertiaire survient des mois, voire des années, après la piqûre de tique Elle correspond à la généralisation tardive de l’infection. Elle touche les patients non ou insuffisamment traités. Néanmoins, la maladie en arrive rarement à ce stade, même en l’absence de traitement. On reconnaît cette phase tardive par différentes atteintes cutanées, à savoir le lymphocytome cutané bénin et la maladie de Pick Herxheimer.

  • Le premier se manifeste par des nodules violacés et arrondis touchant principalement le front et le lobe de l’oreille. Ces nodules régressent en quelques mois.
  • La maladie de Pick Herxheimer désigne une inflammation cutanée impliquant une atrophie de la peau.

La phase tertiaire s’accompagne souvent des symptômes de l’atteinte secondaire évoluant sur un mode chronique. Les symptômes les plus courants sont les douleurs articulaires et les symptômes neurologiques. Des manifestations neuropsychiatriques (dépression, troubles de la mémoire, démence…) peuvent ainsi faire leur apparition.

La consultation de la maladie de Lyme comprend plusieurs examens dont l’ECG (électrocardiogramme), un examen neurologique ainsi qu’une numération formule sanguine.

156 spécialistes en rhumatologie recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.