Ostéodensitométrie : examen de la densitométrie osseuse

Concilio - Ostéodensitométrie : examen de la densitométrie osseuse

Le saviez-vous ?

Le check-up médical ou bilan santé est sûrement le meilleur moyen pour faire un point complet sur votre état de santé et permettre un dépistage précoce.

Concilio vous donne accès au meilleur de la prévention pour vous et vos proches, en sélectionnant pour vous les meilleurs centres de soins partout dans le monde.

Qu’est-ce que l’ostéodensitométrie ?

Également connue sous le nom de densitométrie osseuse, l’ostéodensitométrie consiste à mesurer la densité des os (leur teneur en calcium) pour évaluer leur solidité. Cet examen radiologique permet de déterminer le risque de fracture lié à l’ostéoporose. Jusqu’à 30 ans, la densité osseuse augmente. Elle reste constante jusqu’à 40 ans. Par la suite, elle se dégrade progressivement. Une faible densité osseuse est le signe précurseur d’un risque de fracture des tassements vertébraux et du col de fémur.

L’ostéodensitométrie a recours à des rayons X de faible intensité. Lorsque des rayons sont émis en direction de l’os à examiner, celui-ci va les absorber en partie. Le rayonnement restant fournit des renseignements sur le degré de déminéralisation osseuse et le risque de fracture. Le résultat de l’examen est disponible rapidement.

Ostéoporose : quelle est la population à risque ?

Caractérisée par une rapide diminution de la masse osseuse, l’ostéoporose survient chez près d’une femme sur trois après la ménopause. Cette maladie concerne 2 à 3 millions de Françaises. Chez 20% d’entre elles, elle est apparue après 60 ans. Pour 40%, l’ostéoporose survient après 70 ans, et pour le reste, après 80 ans.

Par ailleurs, d’autres facteurs contribuent à l’apparition de cette affection :

  • Une fracture survenue au cours d’un incident mineur ;
  • Un antécédent familial de fracture de la hanche ;
  • Une polyarthrite rhumatoïde ;
  • Un faible poids corporel ;
  • L’utilisation des corticostéroïdes sur une période égale ou supérieure à 3 mois ;
  • Une importante consommation d’alcool ;
  • Le tabagisme.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

Nous avons sélectionné plusieurs centres de santé partenaires réputés et dotés des technologies d’imagerie les plus récentes :
Scanner thoracique, échographie rénale, échographie thyroïdienne, panoramique dentaire… Vous aurez accès à un examen d’imagerie complet dans un centre à la pointe de la technologie.


À quel moment faut-il réaliser une ostéodensitométrie ?

L’ostéodensitométrie s’adresse aux personnes âgées et celles risquant de développer une ostéoporose. Elle est préconisée chez les femmes à partir de 60 ans. Pour les hommes, l’examen est réalisé à l’âge de 70 ans ou plus. Chez des sujets plus jeunes, l’ostéodensitométrie est envisagée lorsque ceux-ci présentent des facteurs de risque de perte osseuse grave. Après analyse des résultats du premier examen, le médecin radiologue peut prescrire une ostéodensitométrie de suivi pour les prochaines années.

Quels sont les risques associés à l’ostéodensitométrie ?

L’ostéodensitométrie est un examen indolore pratiqué dans le cadre d’un bilan de santé. Réalisée sur un sujet allongé, elle dure environ 15 à 25 minutes et n’exige que de rester parfaitement immobile. Bien que cette technique utilise des rayons X, elle n’expose à aucun risque particulier. En effet, la dose émise est très faible par rapport aux autres radiographies. En effet, celle-ci correspond à un dixième de la dose émise au cours d’une radiographie des poumons. Il est à signaler que cet examen est déconseillé aux femmes enceintes ainsi qu’aux patientes ayant réalisé une scintigraphie osseuse récente.

Concilio : le N°1 européen de l’accompagnement santé complet pour particuliers et entreprises.