Synéchie utérine ou syndrome d’Asherman

Concilio - Synéchie utérine ou syndrome d’Asherman

Le saviez-vous ?

Plus de 20% des françaises âgées de 16 à 60 ans n’ont pas profité d’un suivi gynécologique depuis au moins deux ans.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques gynécologie et obstétrique.

De quoi s’agit-il ?

Par définition, la synéchie est une forme d’adhérence de deux tissus au niveau d’un organe. Quand on parle de synéchie utérine, il s’agit donc d’adhérences intra-utérines : deux tissus de l’utérus s’accolent entre eux de façon anormale. La synéchie utérine est une affection gynécologique fréquente qui peut aussi se traduire par la destruction de la couche basale de la muqueuse utérine. En présence de cette pathologie, la muqueuse sera par endroits dénuée d’endomètre.

Quelles en sont les causes ? À noter que l’accolement résulte souvent d’une infection. Plusieurs autres circonstances peuvent causer la synéchie utérine, mais généralement elle résulte d’une mauvaise cicatrisation. Voici quelques circonstances qui peuvent provoquer cette affection :

Manifestations de la synéchie utérine

Quels sont les signes cliniques évocateurs de cette pathologie ? La synéchie utérine est généralement asymptomatique, mais certaines manifestations doivent alerter la patiente notamment l’absence de règles. Elle peut aussi se traduire par des règles en faible quantité que l’on appelle oligoménorrhée. La femme développant une synéchie souffre de douleurs pelviennes pendant les règles, celles-ci sont causées par la mauvaise évacuation du sang. Cette pathologie peut se traduire par une infertilité chez la patiente, elle constitue un obstacle pour la rencontre entre les spermatozoïdes et l’ovule. L’implantation de l’embryon dans l’utérus peut également être bloquée par la synéchie. Elle est aussi à l’origine de fausse couche répétitive chez une patiente, car l’endomètre est anormal. À noter que cette affection peut se manifester par des pathologies du placenta.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


La prise en charge de l’affection

La synéchie utérine est diagnostiquée grâce à une échographie pelvienne, une hystérosalpingographie et une hystéroscopie diagnostique. Il est possible de prévenir cette maladie en limitant les circonstances qui peuvent la causer. Si les circonstances à l’origine de l’affection sont inévitables, le contrôle hystéroscopique doit être réalisé après un mois chez les femmes désireuses de grossesse. Ainsi, la présence de synéchie sera détectée à temps. À cette période, la maladie est encore en phase de formation, elle sera plus facile à traiter. Ce type de contrôle est recommandé après une résection de fibromes, suite à une IVG, un curetage, etc.

Le traitement d’une synéchie utérine est chirurgical, par hystéroscopie opératoire. Le médecin réalise une cure de synéchie avec des outils chirurgicaux installés à l’intérieur d’un hystéroscope. L’objectif est d’éliminer les anomalies provoquées par la maladie.

1559 gynécologues obstétriciens recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.