Tumeur du pancréas

Concilio - Tumeur du pancréas

Le saviez-vous ?

En 2015, le nombre de nouveaux cas de cancers diagnostiqués en France était estimé à 384 442 (210 082 hommes et 173 560 femmes).

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

 

Généralités

Presque indétectable dans les stades précoces à cause de l’absence de symptômes, le cancer du pancréas est souvent diagnostiqué tardivement. Lorsque les symptômes apparaissent, la tumeur est généralement à un stade avancé. Il touche les personnes âgées de plus de 60 ans, les hommes plus que les femmes. Son incidence est d’environ 1 à 10 cas pour 100 000 personnes.

Les symptômes du cancer du pancréas

Au début de la maladie, le cancer du pancréas est insidieux. Les symptômes n’apparaissent qu’au stade avancé de la maladie. Les signes cliniques sont :

  • Une douleur lancinante dans le creux de l’estomac et qui se projette dans le dos
  • Une perte d’appétit
  • Une grande perte de poids
  • Une jaunisse qui commence généralement dans les yeux et qui se propage au reste du corps
  • Une grande fatigue
  • L’apparition d’un diabète
  • Des thromboses
  • Des démangeaisons, des selles grasses et/ou décolorées, des vomissements…

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Les facteurs de risque

Certains facteurs augmentent le risque de développer un cancer du pancréas :

  • L’âge avancé
  • Les prédispositions héréditaires : deux fois plus de risque de développer un cancer du pancréas si les deux parents ont été touchés par le cancer du pancréas au premier degré, si les deux parents ont été touchés par le cancer du sein, du côlon, des ovaires ou de mélanome.
  • Le tabagisme et l’alcoolisme
  • Les mauvaises habitudes alimentaires : consommation excessive de graisses animales, de sucres raffinés et de produits laitiers de vache.
  • L’obésité

Certaines pathologies pancréatiques peuvent favoriser le développement d’un cancer du pancréas à l’exemple de la pancréatite chronique. Des tumeurs bénignes du pancréas peuvent également évoluer vers un cancer : les cystadénomes mucineux ou les TIPMP (tumeurs intra-canalaires papillaires et mucineuses).

Diagnostic et traitements

Après la présence de certains signes cliniques, différents examens sont pratiqués pour trouver la cause : scanner de l’abdomen, échographie, IRM ou écho-endoscopie. Une biopsie est nécessaire pour savoir s’il s’agit d’un cancer du pancréas exocrine ou non, car le traitement diffère selon les cas. Le traitement dépendra des résultats des examens réalisés.

Les prises en charge du cancer du pancréas comprennent : la chirurgie, la radiothérapie, la radio-chimiothérapie et la chimiothérapie. En complément de ces traitements, la mise en place de prothèses dans la voie biliaire est aussi envisagée en cas de jaunisse ou dans le duodénum en cas d’occlusion causé par le pancréas.

1112 oncologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.