Canal lombaire étroit : sténose du canal lombaire

Concilio - Canal lombaire étroit : sténose du canal lombaire

Le saviez-vous ?

C’est une pathologie de plus en plus fréquente avec le vieillissement de la population. Elle touche une personne sur mille en France. La cause est un processus d’arthrose dans 95% des cas.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Qu'est-ce que le canal lombaire étroit ?

Également connu sous les appellations « syndrome de rétrécissement du canal rachidien » ou « sténose du canal lombaire », le canal lombaire étroit désigne le rétrécissement de la cavité localisée au centre des vertèbres lombaires et abritant les racines nerveuses lombaires. Ce resserrement engendre une compression de ces racines, innervant les membres inférieurs, les organes pelviens et le périnée. Le canal lombaire est dit étroit lorsque le diamètre intérieur d’avant en arrière est inférieur à 13 mm alors que normalement il doit être supérieur à 15 mm. Ayant une forte prédominance masculine, le canal lombaire étroit apparaît généralement aux alentours de la soixantaine.

Les causes de la pathologie

Différentes pathologies peuvent être à l’origine du syndrome du canal lombaire étroit. La cause principale du canal lombaire étroit est l’arthrose, viennent ensuite les hernies discales. La sténose congénitale et le spondylolisthésis désignant le glissement d’une vertèbre lombaire sur une autre figurent parmi les causes courantes. Cette pathologie peut aussi être provoquée par des fractures et tassements vertébraux, une hypertrophie des ligaments jaunes ou encore une hyperlordose. Rarement, le canal lombaire étroit est engendré par une maladie des os comme la maladie de Paget, des tumeurs bénignes, une acromégalie ou encore des angiomes.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Les symptômes du canal lombaire étroit

L’association de différents signes peut laisser penser à un canal lombaire étroit, notamment des épisodes répétitifs de sciatiques ou de lombalgies. En effectuant une marche de quelques centaines de mètres, le patient ressent des douleurs dans les cuisses et les mollets, non ressenties au repos. Ces douleurs peuvent aussi être ressenties au niveau des fesses et du périnée. Des fourmillements, picotement ou décharges électriques dans les jambes, une faiblesse musculaire, mais aussi une anesthésie des membres inférieurs et du périnée sont aussi constatés.

Diagnostic et traitement

En cas de suspicion de canal lombaire étroit, le patient peut consulter un médecin généraliste qui réalisera un diagnostic principalement clinique. Pour confirmer le résultat du diagnostic, des examens d’imagerie peuvent être effectués comme une IRM, un scanner sans injection ou une myélographie. Le traitement doit être en premier lieu essentiellement médical et consiste à se reposer. Le patient doit également faire une rééducation par kinésithérapie.

Par ailleurs, les soins incluent la prise d’antalgiques et d’anti-inflammatoires, le port d’un lombostat ou corset rigide et les infiltrations de corticoïdes autour de la queue-de-cheval. Dans le cas où le traitement médical est insuffisant ou en cas d’invalidité importante, une chirurgie de décompression ou laminectomie décompressive doit être réalisée. Cette opération permet d’agrandir le canal rétréci et de libérer les racines comprimées.

156 spécialistes en rhumatologie recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.