Endocrinologie : les troubles de la croissance

Concilio - Endocrinologie : les troubles de la croissance

Le saviez-vous ?

La croissance est un phénomène éminemment complexe, influencé à la fois par la génétique, l’environnement et les interactions entre ces deux facteurs. On estime que 6 000 enfants bénéficient d’un traitement par hormone de croissance en France. Cependant, la plupart des retards de croissance restent aujourd’hui inexpliqués.

Diagnostiquer des troubles de la croissance

À partir de données précises (taille, poids et proportions), un enfant peut présenter un retard de croissance si ses mensurations sont inférieures à la limite indiquée par la courbe témoin. De même, une croissance trop rapide peut être observée dans le cas contraire. Les causes de ce trouble de croissance sont déterminées à l’aide d’une radiographie de la main gauche et des dosages sanguins.

Les retards de croissances peuvent avoir des origines très diverses :

  1. Digestives : maladie coeliaque, maladie de Crohn, malabsorption….
  2. Inflammatoire : arthrite juvénile
  3. Endocriniennes : hypothyroïdie, hypercorticisme, hypopituitarisme, résistance à la GH
  4. Rénales : insuffisance rénale chronique, tubulopathie
  5. Hématologique : anémie chronique
  6. Métabolique : rachitisme, hypophosphatémie…

Traiter des troubles de croissance

Le traitement dépend de la cause du retard statural. Dans certains cas, aucun traitement n’est nécessaire, car le potentiel de croissance est satisfaisant. Dans d’autres cas, une cause particulière est retrouvée, et le traitement du retard de croissance correspond au traitement de la cause : par exemple, si l’absorption intestinale est insuffisante (malabsorption), le traitement consistera à normaliser l’absorption.

L’insuffisance en hormone de croissance (GH) de manifeste par la présence d’un micropénis (verge inférieure à 3 cm de long), une l’hypoglycémie (taux de sucre inférieur à 0,80 g/l) et le ralentissement net de la vitesse staturale de l’enfant avant ses cinq ans figurent parmi les signes d’une insuffisance en hormones de croissance.

Actuellement, il est possible de traiter les troubles liés à cette faible production de GH. En effet, des injections d’hormones sont réalisées quotidiennement, soit 6 j/7, par les parents préalablement formés par l’endocrinologue. Afin de s’assurer du bon fonctionnement du traitement, le patient est suivi de près par son médecin traitant.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


754 endocrinologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.