Grossesse extra-utérine ou GEU

Concilio - Grossesse extra-utérine ou GEU

Le saviez-vous ?

Le nombre de femmes présentant une grossesse extra utérine a doublé au cours des 15 dernières années.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques obstétrique.

Définition et causes de la grossesse extra-utérine

Normalement, une grossesse devrait se développer au niveau de la cavité utérine. Lorsqu’elle se situe en dehors de cette cavité, on est en présence de GEU ou grossesse extra-utérine. L’œuf se trouve au mauvais emplacement, le plus souvent la trompe utérine, cela est causé par un problème de migration et de nidation. La grossesse se développe donc dans la trompe, on parle alors de grossesse tubaire.

Outre la taille de l’œuf, d’autres raisons peuvent constituer un obstacle pour sa migration notamment l’anomalie de la trompe. Cette anomalie peut être congénitale ou provoquée par des maladies à savoir la tuberculose, toute chirurgie abdominales ou pelvienne… Les causes exactes de la GEU ne sont pas toujours retrouvées, mais on peut cependant citer quelques facteurs de risque : le tabagisme, les curetages à répétition, les différentes MST ou maladies sexuellement transmissibles, l’âge avancé de la femme, etc. Si la patiente a déjà eu une GEU, les risques d’un nouvel épisode sont plus élevés.

Quels sont les symptômes de la GEU ?

Pour une grossesse normale, l’œuf est bien placé et se développe grâce aux nutriments que lui fournit l’endomètre. La trompe, elle, n’est pas en mesure de lui faire profiter de ces mêmes conditions. Tôt ou tard il provoquera une hémorragie, ce qu’on appelle un hématosalpinx, c’est à dire du sang dans la trompe. À partir des premiers symptômes, l’œuf est soit mort ou toujours vivant.

La GEU se manifeste extérieurement par des douleurs pelviennes atroces et des saignements anormaux de couleur noire. La femme, enceinte seulement de quelques semaines, peut avoir la teinte pâle, de basses tensions artérielles, des malaises, des problèmes urinaires, etc.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


La prise en charge de la GEU

Lors du diagnostic, le gynécologue réalise un toucher vaginal qui peut s’avérer douloureux. L’échographie ou la cœlioscopie permettent de confirmer la GEU. Dès que celle-ci est certaine, la prise en charge est une urgence. La chirurgie est le traitement réalisé en urgence pour extraire l’œuf qui s’est développé dans la trompe. Cet organe peut s’éclater ou se fissurer en présence d’une GEU. C’est la raison pour laquelle, il est souvent nécessaire de réaliser ablation de la trompe concernée (salpingectomie). Si elle garde une majeure partie intacte, l’ablation peut être évitée (salpingotomie). Une injection de méthotrexate est une alternative possible dans certains cas pour traiter la GEU, elle permet d’éviter une chirurgie.

1559 gynécologues obstétriciens recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.