Kyste de l‘ovaire ou kyste ovarien

Concilio - Kyste de l‘ovaire ou kyste ovarien

Le saviez-vous ?

5 à 7% des femmes développent un kyste ovarien dans leur vie.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques gynécologie.

Kyste ovarien : définition

Le kyste de l’ovaire se présente comme un sac rempli de liquide, il peut être localisé au-dessus de l’ovaire ou à l’intérieur de celui-ci. Il peut toucher les femmes âgées et les plus jeunes. Néanmoins, il reste indolore, asymptomatique la plupart du temps et moins grave. On distingue deux types de kyste ovarien : les kystes fonctionnels et les kystes organiques. Les premiers sont moins graves, ils disparaissent spontanément et ne demandent généralement aucune prise en charge.

Les kystes organiques, par contre, peuvent s’accompagner de complications et de douleurs. En effet, ceux-ci peuvent augmenter de taille ou se tordre. Les femmes touchées sont souvent celles entre la puberté et la ménopause. Les kystes de type organique sont sans gravité dans la plupart des cas, mais peuvent être cancéreux. On en distingue donc quelques types : les dermoïdes, les séreux, les muqueux, les cystadénomes et les endométriomes. Lorsque l’ovaire est peuplé de nombreux kystes, on est en présence de syndrome des ovaires polykystiques.

Les symptômes de cette pathologie

Souvent asymptomatiques, les kystes ovariens sont fréquemment dépistés de manière fortuite lorsque la patiente réalise une échographie pour une autre raison. Mais leur présence peut se manifester par une lourdeur et des douleurs pelviennes, une perturbation du cycle menstruel, la difficulté à tomber enceinte, des problèmes urinaires, grossissement de l’abdomen, etc.

En présence de kystes organiques, les organes avoisinants peuvent être comprimés. Une infection du kyste est possible, tout comme une hémorragie extrakystique ou intrakystique. Lorsque le kyste se rompt ou se tord, cela peut entraîner d’intenses douleurs pelviennes et des saignements. Pour une femme enceinte présentant des kystes, la césarienne est possible, cette opération permet en même temps d’intervenir sur les kystes et de procéder à l’accouchement.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Traitement du kyste ovarien

L’échographie abdominale ou endovaginale permet de dépister les kystes de l’ovaire. Pour un diagnostic complet, elle est combinée avec un Doppler. Pour déterminer la classification d’un kyste, un examen microscopique d’une biopsie du kyste est réalisé. Pour traiter ce problème gynécologique, le médecin prescrit d’abord des médicaments pour apaiser les douleurs si besoin. La chirurgie ne devra être réalisée qu’en présence de kystes organiques ou kystes fonctionnels persistants, de taille imposante qui s’accompagnent de douleurs intenses. Dans certains cas, l’ablation du kyste oblige à l’ablation de l’ovaire et/ou d’une trompe.

1559 gynécologues obstétriciens recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.