Contracture abdominale ou ventre de bois : la manifestation de la péritonite

Concilio - Contracture abdominale ou ventre de bois : la manifestation de la péritonite

Le saviez-vous ?

Spécialité chirurgicale, la chirurgie viscérale traite principalement les pathologies affectant les organes abdomino-pelviens.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de chirurgie viscérale.

La contracture abdominale en résumé

Le ventre du bois ou contracture abdominale est une contraction douloureuse de l’abdomen, particulièrement des muscles de la paroi intérieure. Elle témoigne d’une inflammation du péritoine (péritonite) qui peut être primitive ou secondaire selon ses causes. Les viscères malades déclenchent la défense musculaire de l’abdomen, rendant impossible toute dépression de la paroi abdominale. Le ventre de bois est diagnostiqué lorsque l’examinateur ne peut faire aucune pression sur l’abdomen. Les causes d’une péritonite sont multiples, dont une lésion intra-péritonéale (péritonite tuberculeuse), une perforation du tube digestif (ulcère gastro-duodénal) ou encore une appendicite. La contracture abdominale peut aussi être d’origine gynécologique.

Plusieurs types d’infection entraînent une péritonite, bien que l’appendicite évoluée soit la plus courante des causes. Néanmoins, parmi les maladies pouvant impliquer une contracture abdominale figurent la cholécystite (infection de la vésicule biliaire) les abcès, les infections post opératoires, les salpingites, la rupture de sutures chirurgicales et bien d’autres pathologies abdominales.

Les signes d’une contracture abdominale

La contracture abdominale ou ventre de bois se manifeste d’abord par une douleur au niveau d’un point précis de l’abdomen. Surviennent ensuite des vomissements et des troubles du transit (diarrhée ou arrêt des matières et des gaz).. Outre ces signes généraux, des symptômes biologiques peuvent faire leur apparition, comme une hyperleucocytose ou une élévation de la CRP. Lors de l’examen, le patient éprouve une douleur lors du toucher rectal du cul-de-sac de Douglas.

La péritonite peut aussi s’accompagner de fièvre, de signes d’iléus (occlusion intestinale) et de douleur spontanée. Selon la localisation de l’abcès, d’autres symptômes peuvent survenir : hoquet, dyspnée, dysurie ou encore ténesme vésical et rectal.

Le ventre de bois est également caractérisé par une constipation ou l’arrêt de production de gaz. Il est aussi reconnaissable à une altération de l’état général, avec un faciès évocateur de souffrance aiguë.

La contracture abdominale peut être généralisée ou localisée. Les signes et les traitements varient selon cette nature de la péritonite.

La moindre manifestation des symptômes exige une hospitalisation dans la mesure où le patient risque de faire un arrêt cardiaque à cause d’une baisse brutale de sa tension artérielle.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Le traitement d’une péritonite

La contracture abdominale nécessite une hospitalisation, impliquant des traitements médicaux pré et post opératoire. La prescription comprend entre autres des antibiotiques, une alimentation parentérale ou encore une réanimation. L’intervention chirurgicale vise à supprimer la cause de l’infection tout en traitant la conséquence.

Dans le cas d’une péritonite localisée, l’hospitalisation reste en vigueur. Le traitement consiste en la suppression de la cause via un drainage ou une chirurgie, ainsi qu’un traitement antibiotique.

1305 chirurgiens recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.