Maladies des gonades: hypogonadisme et hypergonadisme

Concilio - Maladies des gonades: hypogonadisme et hypergonadisme

Le saviez-vous ?

Le système hormonal est complexe et un dérèglement hormonal peut avoir des conséquences à plusieurs niveaux, de manière plus moins grave.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques d’endocrinologie.

Hypogonadisme : causes, manifestations et traitement

L’hypogonadisme désigne l’insuffisance de fonctionnement des testicules ou des ovaires. Il peut être à l’origine de l’absence de développement sexuel chez un individu, voire de stérilité masculine ou féminine. Cette maladie peut résulter d’une anomalie congénitale (cas du syndrome de Turner) ou de la consommation de végétaux provenant d’un sol riche en cadmium.

Chez la femme, l’hypogonadisme se manifeste sous trois formes : l’hypogonadisme primaire, l’hypogonadisme central et la ménopause. L’hypogonadisme primaire se caractérise par un mauvais fonctionnement des ovaires. En effet, bien que la production des hormones FSH et LH par l’hypothalamus et l’hypophyse soit normale, les ovaires ne produisent pas du tout ou très peu d’œstrogènes. Également appelé hypogonadisme secondaire, l’hypogonadisme central résulte d’une anomalie de l’axe hypothalamo-hypophysaire, provoquant la diminution ou l’arrêt total de la production de FSH et de LH. Bien que non pathologique, la ménopause est une forme particulière d’hypogonadisme.

Chez le sujet masculin, l’hypogonadisme se traduit par un déficit du fonctionnement des testicules. Il concerne à la fois la production de spermatozoïdes et la sécrétion de testostérone. Cette pathologie est évoquée chez le jeune garçon pubère lorsqu’après l’âge de 14 ans, il connait un retard pubertaire (pilosité absente ou peu importante, augmentation du volume des seins, petite taille des testicules). Chez l’homme adulte, cette maladie peut entrainer une perte de la libido, de l’impuissance, la diminution de la pilosité par rapport à la fréquence du rasage, une infertilité, etc.

Diverses solutions peuvent être envisagées pour traiter l’hypogonadisme : prescription d’œstrogènes ou de testostérone, chirurgie et radiothérapie.

Hypergonadisme : causes, manifestations et traitement

L’hypergonadisme est une pathologie caractérisée par l’élévation anormale du niveau d’hormones de reproduction (œstrogènes ou testostérone). Plusieurs causes peuvent être évoquées dans l’apparition de cette maladie : facteurs génétiques, maladies auto-immunes, présence de tumeurs, etc. En général, l’hypergonadisme se manifeste par la survenue précoce de la puberté, l’augmentation de la pilosité ou encore l’augmentation de la libido.

Les symptômes de l’hypergonadisme sont à peu près les mêmes chez l’homme et chez la femme. Lorsque le déséquilibre hormonal survient durant l’enfance, la puberté se manifeste de manière précoce. Courante, l’augmentation de la masse de poils peut toucher le visage, la zone du pubis et l’ensemble du corps. L’individu souffrant d’hypergonadisme peut également voir sa masse musculaire augmenter et développer des éruptions cutanées comme l’acné. En outre, il peut être sujet à de fréquentes sautes d’humeur.

L’hormonothérapie est le principal traitement de l’hypergonadisme. Comme il est plus facile d’administrer des hormones que de le supprimer du corps, cette méthode peut s’avérer délicate et doit recourir à une combinaison de traitement. Elle nécessite donc beaucoup de temps et la surveillance du médecin traitant pour trouver la meilleure combinaison ainsi que le dosage adapté.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


754 endocrinologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.