Trachéite : l'inflammation de la trachée

Concilio - Trachéite : l'inflammation de la trachée

Le saviez-vous ?

La gorge est constituée de deux parties distinctes : le pharynx et le larynx. Les maux de gorges peuvent être fréquents et les causes extrêmement variées.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de santé.

Présentation

La trachéite se traduit par l’inflammation de la muqueuse tapissant la trachée, organe faisant partie de l’appareil respiratoire. Reliant le larynx aux bronches, la trachée correspond à un tube de quelques centimètres de long acheminant l’air entrant par la bouche vers les poumons. Lorsque la paroi de cet organe est victime d’une inflammation, on parle de trachéite. Cette pathologie peut être aiguë, inflammation passagère régressant au bout de quelques jours ou quelques semaines, ou chronique, inflammation durant dans le temps. L’impact de la survenue d’une trachéite dépend de l’état général du patient (bénin chez un adulte jeune, toux invalidante et fatigue chez la personne âgée, risque infectieux majeur chez le patient trachéotomisé).

Causes

Le plus souvent, la trachéite est une affection d’origine virale, mais peut parfois être engendrée par une infection bactérienne. Dans la majorité des cas, cette pathologie survient dans un contexte d’infection ORL virale comme une laryngite, une bronchite, ou une rhinopharyngite. La trachéite peut aussi être inflammatoire et réactionnelle, causée par une rhinite allergique due aux poils d’animaux, aux acariens ou aux pollens. Une sinusite peut aussi être à l’origine de cette pathologie, car elle représente un foyer infectieux d’où partent les germes. Par ailleurs, certains facteurs environnementaux sont mis en cause comme la pollution, l’inhalation de fumée ou encore le tabagisme passif ou actif. Une trachéite chronique peut être la conséquence d’un reflux gastro-oesophagien, d’une fistule,… La trachéite peut résulter de manipulations invasives de la sphère ORL comme une intubation. Le patient trachéotomisé chez qui l’air ambiant entre directement dans la trachée, sans passer par le filtre réchauffant du nez, est particulièrement à risque de présenter une trachéite, le plus souvent croûteuse.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Symptômes

La trachéite se caractérise par une toux spasmodique occasionnée par la contraction intense, soudaine et répétitive du thorax. Sèche dans un premier temps, la toux peut être douloureuse. Elle peut devenir ensuite grasse et provoquer des expectorations verdâtres ou jaunâtres, révélant une surinfection. La trachéite provoque une toux favorisée par la position allongée, pouvant se majorer la nuit gênant ainsi le sommeil du patient. Ces signes sont associés à une douleur le long et en arrière du sternum.

Diagnostic et traitement

En cas de trachéite chronique, même bénigne, il faut consulter pour faire le bilan étiologique. En plus de l’examen clinique, le médecin peut faire réaliser d’autres examens complémentaires comme une radiographie, une fibroscopie ou encore un bilan allergologique.

En ce qui concerne le traitement, en cas de trachéite aiguë et bénigne, les symptômes disparaissent spontanément au bout de quelques semaines sous traitement symptomatique. Pour soulager les signes gênants de l’affection, il est recommandé d’humidifier la chambre du patient ou de rehausser ses oreillers lorsqu’il est en position allongée. La prise d’antitussifs permet aussi d’atténuer la toux sèche. Par ailleurs, le patient doit éviter l’exposition à des vapeurs toxiques ou au tabac.

En cas de trachéite chronique, la prise en charge repose sur le traitement de la cause de la pathologie.

Chez le patient trachéotomisé, des aérosols de corticoïdes, une humidification et des antibiotiques sont indiqués.

851 ORL recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.