Intervention de Lewis Santy : chirurgie de l’œsophage

Concilio - Intervention de Lewis Santy : chirurgie de l’œsophage

Le saviez-vous ?

Spécialité chirurgicale, la chirurgie viscérale traite principalement les pathologies affectant les organes abdomino-pelviens.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de chirurgie viscérale.

Généralités

Le cancer de l’œsophage est une maladie de plus en plus fréquente, affectant surtout les hommes entre 50 et 70 ans. En voici les principales causes :

  • Alcoolisme
  • Tabagisme
  • Endobrachyœsophage ou E.B.O (anomalie anatomique caractérisée par l’apparition d’une métaplasie dans le bas œsophage) compliquant le plus souvent un reflux gastro-oesophagien
  • Méga-œsophage (affection rare consistant en un trouble moteur primitif de l’œsophage)
  • Syndrome de Plummer Vinson (maladie rare se traduisant par une dysphagie cervicale associée à un anneau sur l’œsophage supérieur et une anémie ferriprive)
  • Œsophagite caustique (inflammation de la muqueuse de l’œsophage se manifestant par une déglutition douloureuse)
  • Ingestion répétée de boissons très chaudes

Outre le traitement médical par chimiothérapie, le cancer de l’œsophage fait appel à une chirurgie appelée œsophagectomie. Celle-ci consiste à retirer la totalité ou une partie de la partie initiale du tube digestif en fonction de la localisation de la tumeur et de son étendue. Dans le même temps, une chirurgie de reconstruction est réalisée pour rétablir la continuité du tube digestif. Au cours des dernières années, les techniques chirurgicales employées dans le traitement curatif du cancer de l’œsophage se sont standardisées. Parmi les interventions fréquemment indiquées, l’on retrouve l’intervention de Lewis Santy.

Principe et déroulement de l’intervention

L’intervention de Lewis Santy consiste à retirer une partie de l’œsophage ainsi que la partie supérieure de l’estomac. On parle d’œsophagectomie subtotale. Il s’agit de la technique de référence en matière de chirurgie de l’œsophage. La plupart du temps, cette opération est pratiquée lorsque la tumeur se trouve dans le tiers inférieur ou moyen de l’organe. Elle requiert la réalisation d’une double voie d’abord, abdominale et thoracique. Voici les principales étapes d’une intervention de l’intervention de Lewis Santy :

  • Résection d’une partie de l’œsophage
  • Résection de la grande tubérosité gastrique
  • Curage ganglionnaire médiastinal et de la coronaire stomachique
  • Tubulisation de l’estomac
  • Anastomose œsogastrique (rétablissement de la continuité digestive).

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Complications possibles

Tout acte de chirurgie n’est jamais à l’abri de complications telles qu’une hémorragie (hématémèse) ou une infection. Par ailleurs, des problèmes peuvent survenir immédiatement après l’opération ou plusieurs semaines plus tard. En voici quelques-uns :

Période post-opératoire

Après l’intervention, des mesures s’imposent. Tout d’abord, le patient est emmené en salle de réveil où l’équipe médicale continue d’assurer sa surveillance. Durant les premiers jours suivant l’opération, en réanimation chirurgicale, une sonde nasogastrique est posée afin de vider le contenu de l’estomac. Le médecin prescrira également au sujet des médicaments anticoagulants pour éviter une phlébite et l’incitera à se lever le plus tôt possible. Par ailleurs, la réalimentation orale se fera de façon progressive et sera surveillée par un diététicien. En outre, le convalescent devra suivre des séances de kinésithérapie pour retrouver une capacité respiratoire suffisante.

1305 chirurgiens recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.